Passer au contenu

En savoir plus

Visitez le Musée pour 5 $ seulement le mercredi 23 octobre de 17 h à 21 h.

En savoir plus

Cercle de conversation : Migration forcée Discussion inspirée de l’exposition Il est temps d’agir : Témoignages de Rohingyas

Le mercredi 2 octobre 2019

Cette activité est passée.

Deux femmes avec des porte-nom sont assises à une table et se parlent. Derrière elles, d'autres personnes sont assises à une autre table et semblent être en train d'écouter une personne hors champ.

Photo : MCDP, Ruth Bonneville

Détails de l'activité

Participez à des conversations de groupe sur les questions d’actualité qu’on aborde dans la plus récente exposition du Musée, Il est temps d’agir : Témoignages de Rohingyas.

Prix:

Billet gratuit requis

Lieu:

Rendez-vous à l'entrée des groupes

En octobre, nous accueillerons un expert ou une experte qui facilitera notre conversation au sujet des migrations et des déplacements forcés. Nous examinerons le génocide des Rohingyas et la crise humanitaire qui en résulte, en nous concentrant plus particulièrement sur ce qui se passe lorsque les gens sont contraints de quitter leur foyer, leur communauté et leur mode de vie.

Une partie de ce programme se déroulera dans l’espace d’exposition où on examinera et discutera ensemble les photographies et les témoignages puissants associés au sujet de chaque séance.

Tout le monde est invité à participer, et aucune connaissance de base n’est requise.

Entrez en relation avec d’autres pour apprendre, vous motiver, échanger des réflexions et générer des idées d’action pour protéger les droits de la personne.

Consultez la page du programme « Cercles de conversation » pour découvrir les détails sur tous les cercles de conversation.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire à une séance ou à plusieurs séances.

L’exposition Il est temps d’agir : Témoignages de Rohingyas a été réalisée par le Musée en collaboration avec le photojournaliste Kevin Frayer et un groupe de membres des communautés rohingya et birmane du Canada.

Veuillez noter que ce programme pourrait être modifié ou annulé sans préavis.

Wayne Sharpe

Photo: Courtesy of Wayne Sharpe

Wayne Sharpe est un spécialiste canadien des médias et de la communication pour le développement qui a travaillé dans les domaines du développement des médias internationaux, du journalisme et de la liberté d’expression au cours des deux dernières décennies. Il s’est joint à Internews Network en tant que directeur pour l’Indonésie en 2003, et en 2008, il a déménagé au Cambodge, où il a travaillé pour le Programme de développement des Nations Unies dans les domaines des élections et de la bonne gouvernance. En 2011, il a créé le Centre des communications parlementaires à titre de gestionnaire principal des programmes au National Democratic Institute en Géorgie. De 2012 à 2018, Sharpe est revenu à Internews en tant que directeur pour l’Ukraine, où il a dirigé le projet Media Ukraine financé par l’USAID ainsi que deux autres programmes financés par le gouvernement du Canada – le projet Strengthening Investigative Reporting in Ukraine et le projet Strengthening Conflict-affected Community Communication for Internally Displaced Persons.

Wayne Sharpe est récemment rentré d’une mission de deux mois pour aider Internews au Bangladesh, où Internews collabore avec un large éventail d’organismes d’aide pour améliorer les communications humanitaires entre les camps de réfugiés rohingyas et leur communauté hôte bangladaise.