A A

Le bilinguisme est bien ancré dans la conception du MCDP

Le mardi 23 avril 2013

Selon Statistiques Canada, les Canadiens parlent plus de 200 langues. Néanmoins, l’anglais et le français représentent 58% et 22% des langues maternelles. Votée en 1969, la Loi sur les langues officielles confère une égalité de statut à ces deux langues. Cette Loi a également été entérinée par la Charte canadienne des droits et libertés. L’un des objectifs du Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) est de s’assurer que, quelle que soit la langue officielle parlée, chaque personne ait la même expérience lorsqu’elle visite le Musée.

Le 16 avril dernier, le Musée recevait le Commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser. Sa visite coïncidait avec le lancement officiel de la politique des langues officielles du Musée. C’était également l’occasion de souligner le cinquantenaire de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme.

Graham Fraser with Stuart Murray

Le Commissaire aux langues officielles Graham Fraser et le Président-Directeur général du MCDP, Stuart Murray
(Crédits photo : Christelle Mekoh/MCDP)

 

Selon Graham Fraser : « Les mandats de nos organisations sont intimement liés. Se rappeler notre histoire nous donne l’occasion de prendre conscience de tout le chemin parcouru, de se tourner vers l’avenir, et de songer à tout ce que nous avons encore à faire ensemble. »

Il souligne que : « Il y a 35 ans, dans l’objectif commun de promouvoir l’égalité des chances et de donner aux Canadiennes et aux Canadiens les moyens de participer pleinement à la société, sans discrimination, nos parlementaires ont adopté la Loi canadienne sur les droits de la personne. L’objectif de notre nouveau musée national est de commémorer ce noble objectif en faisant la promotion du respect d’autrui et de la compréhension des droits de la personne auprès du public. »

Pour le Commissaire aux langues officielles : « Les politiques du Canada en matière de dualité linguistique contribuent non seulement à renforcer notre cohésion sociale, mais nous définissent aussi en tant que Canadiens. Pour présenter la dualité linguistique comme une valeur fondamentale, les dirigeants de votre organisation doivent, par leur conduite, encourager le respect de la dualité linguistique. »

Les droits linguistiques seront largement abordés dans la plus grande galerie du Musée. On y trouvera aussi du contenu en lien avec les droits des francophones. Une autre galerie mettra en vedette la Charte canadienne des droits et libertés comme étant une évolution majeure et une composante clé de la constitution canadienne.

La visite du Commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser s’est achevée par une visite guidée du site de construction du Musée.

Graham Fraser with Angela Cassie

Angela Cassie du MCDP en tournée guidée du Musée avec le Commissaire Graham Fraser.
(Crédits photo : Christelle Mekoh/MCDP) 

 

Pour en savoir plus :

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire