A A

Les débuts d’un drapeau national

Le vendredi 13 février 2015

Le dimanche 16 mai 1964, le premier ministre Lester Pearson se trouvait à Winnipeg où il s’adressait à une foule de 2 000 personnes à la Légion royale canadienne. Tout au long de son allocution, M. Pearson a été chahuté par les membres de l’auditoire. Qu’est ce qui a bien pu mettre en boule un auditoire surtout composé d’anciens combattants? M. Pearson, lui même ancien combattant de la Première Guerre mondiale, souhaitait voir le Canada adopter un nouveau drapeau national et il avait profité de cette allocution livrée à Winnipeg pour faire valoir ses arguments1. À l’époque, le pavillon rouge de la marine marchande était le drapeau du pays. C’était un drapeau rouge sur lequel figurait l’Union Jack au coin supérieur gauche, et, à droite, les Armoiries royales du Canada.

 

Un drapeau rouge avec le drapeau royal union dans le coin en haut à gauche et un bouclier sur le côté droit.

 

Nombreux étaient ceux qui croyaient que ce drapeau devait continuer de représenter le Canada et ses liens avec la Grande Bretagne. Le drapeau auquel pensait M. Pearson devait, lui, s’inspirer des trois feuilles d’érable sur fond blanc qui figuraient au bas des Armoiries royales du Canada. Qui plus est, il voulait un nouveau drapeau qui représenterait la diversité de la population canadienne2, ce qu’il a énoncé au cours de son allocution à la Légion royale canadienne :

« Il y a aujourd’hui 5 millions ou plus de Canadiens et de Canadiennes dont la tradition ne remonte pas aux îles Britanniques, mais qui sont les descendants des premiers fondateurs français de ce pays. Il y a aussi encore 5 millions ou plus de personnes venues au Canada de pays lointains dont les traditions ne sont ni britanniques ni françaises. Je crois qu’un drapeau canadien portant un signe aussi distinctif que la feuille d’érable… rapprochera… davantage de nous, qui sommes d’ascendance britannique, tous ces Canadiens et Canadiennes et fera de nous tous un peuple encore plus uni »3.

Le débat entourant le nouveau drapeau canadien a été très animé et très émotif, et tous ne se ralliaient pas aux arguments de M. Pearson en faveur de l’ouverture aux autres. En définitive toutefois, le drapeau moderne rouge et blanc arborant son unique feuille d’érable a été adopté par le Parlement et déployé pour la première fois à Ottawa le 15 février 19654.

 

Une feuille d’érable sur un carré blanc entre deux bordures rouges

 

Mais que signifiait le concept d’ouverture aux autres en 1965? Dans son discours de Winnipeg, M. Pearson a parlé des immigrants (britanniques, français, et de ceux « venus de pays lointains »), mais il est demeuré silencieux sur la place des Autochtones dans ce « nouveau Canada »5.

Depuis les années 1960, le Canada a réalisé de grands progrès quant à l’élargissement du sens de l’ouverture aux autres, et nombreuses sont les luttes et les réalisations qui s’y rapportent qui sont documentées au Musée canadien pour les droits de la personne. 

En ce 50e anniversaire du drapeau national, qu'est ce que représente pour vous le drapeau?

 

--------

 

1 CBC Newsmagazine, CBC, Toronto, Ontario, 19 mai 1964, 12 février 2015.
2 CBC Newsmagazine.
3 CBC Newsmagazine.
4 « Jour du drapeau national du Canada », Patrimoine canadien, 12 février 2015. 
5 CBC Newsmagazine.

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire