A A

Relever la barre de l'inclusivité et de l'accessibilité des musées

Le mardi 5 juin 2012

Comment le Musée Canadien pour les Droits de la Personne (MCDP) aborde-t-il le sujet des droits des personnes souffrant de handicap ?

Le Musée Canadien pour les Droits de la Personne racontera entre autres histoires, celles des luttes et des avancées pour les droits des personnes avec déficiences. Parler des droits des personnes souffrant de handicap est important, mais ça n’est pas suffisant. Le MCDP compte également développer des pratiques d’inclusion et d’accessibilité dans tous les aspects de ses expositions, ses programmes et le bâtiment lui-même !

Le programme d’expositions du MCDP a une forte composante en nouvelles technologies. Ceci étant, peut-on permettre à tous les visiteurs, qu’ils soient en ligne ou dans le musée, d’expérimenter les programmes et le contenu que le Musée propose ?

Pour le MCDP, les technologies digitales ne seront pas un obstacle à la participation. En fait, le MCDP utilise les technologies pour faciliter les expériences interactives, encourager la réflexion et le dialogue, et proposer à chaque visiteur une expérience équivalente appropriée. Cela signifie que chaque visiteur du MCDP, en ligne ou dans les galeries, sans distinction quant à l’âge ou aux capacités, pourra profiter et participer à l’expérience.

 Comment un musée peut-il être inclusif et universellement accessible ?

L’un des engagements pour créer un musée accessible et inclusif a été de former un Comité consultatif de la conception universelle (CCCU). Ce comité, qui s’est réuni pour la première fois en septembre 2011, est constitué de 8 experts, conseillers et activistes dans le domaine des droits des personnes avec des déficiences. L’objectif du CCCU est de dispenser des analyses, identifier les manquements et donner au MCDP ses impressions sur une large gamme d’éléments pour le développement du Musée. Parmi ceux-ci figurent entre autres le développement des expositions, les services aux visiteurs, l’éducation et la programmation, les recherches des visiteurs, les technologies et médias digitaux, le web et la réalisation de prototypes.

 

marqueur en Braille

Coder les expositions avec des marqueurs en braille

 

L’objectif final du CCCU est d’aider le Musée à faire des choix en toute connaissance de cause.

Quelles difficultés les personnes qui souffrent de handicap peuvent-elles rencontrer quand elles visitent des musées ?

Une difficulté peut tout simplement être de se mouvoir dans l’espace et trouver les éléments d’exposition. Pour réduire cette difficulté potentielle au MCDP, le Musée travaille sur le codage des expositions avec des marqueurs numériques et en braille couplés à des champs de communication de proximité. En fonction de la façon dont le visiteur expérimente le Musée, celui-ci pourrait accéder à une description audio d’un élément d’exposition en entrant un code dans une unité mobile ou simplement en marchant à proximité.

 

Modèle en impression 3D du Musée

Un modèle en impression 3D du MCDP pour orienter le visiteur et fournir des directions
 

Le MCDP travaille également sur des traitements tactiles des sols, des cartes tactiles et des modèles 3D pour orienter le visiteur et fournir des directions. Nous avons expérimenté ces outils dans nos réunions CCCU comme moyen pour expliquer la structure globale du Musée et des galeries. 

 

Modèle en impression 3D du Musée

Vue depuis la tour de l'espoir d'un modèle en impression 3-D du MCDP

 

Au-delà du respect des normes en vigueur, l’objectif est de relever le niveau d’exigence général de l’accessibilité des musées et représenter les nouvelles normes.

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire