A A

Jour commémoratif de l’Holocauste

Le Jour commémoratif de l’Holocauste (ou Yom ha-Choah) commémore les 6 millions de personnes juives qui sont mortes en raison des politiques et des actions de l’Allemagne nazie. Dans notre Canada actuel, il s’agit d’une chance pour tous et toutes de réaffirmer notre engagement envers les droits de la personne.

Hana Brady avait seulement 8 ans lorsque les nazis ont envahi son pays d’origine, la Tchécoslovaquie, en 1939. Comme jeune fille juive, elle a vécu les restrictions de plus en plus sévères imposées sur les droits et ses libertés fondamentales. Après l’arrestation de leurs parents par les nazis, elle et son frère ont été confiés à leur tante et leur oncle. Hana n’a eu que quelques minutes pour remplir une petite valise de souvenirs de sa famille et de sa communauté juive. Comment a-t-elle pu choisir les articles à emporter avec elle? Comment a-t-elle pu perpétuer ses souvenirs?

Éventuellement, Hana et son frère George ont été envoyés au camp de concentration de Theresienstadt, puis à celui d’Auschwitz. George a survécu à la guerre et a plus tard déménagé au Canada alors que Hana a péri à Auschwitz. En 2000, sa valise, marquée du mot Waisenkind (orphelin) écrit en grosses lettres sur le devant, a d’abord été exposée au Tokyo Holocaust Education Resource Center. À Tokyo, la valise aidait les enfants à s’associer émotionnellement avec le parcours de Hana et les réalités de l’Holocauste. L’histoire de Hana et de sa valise est ensuite devenue un phénomène international.

Le programme immersif qu’offre le Musée comprendra la lecture de Hana’s Suitcase, livre pour enfants de renommée internationale écrit par Karen Levine, qui raconte l’histoire de Hana Brady. Pendant cette activité, les enfants seront invités à jouer avec des jouets familiers qui leur rappellent leur maison et leur famille. Ils découvriront aussi des aspects de l’enfance de Hana, jeune juive en Europe dans les années 1930. Elle avait aussi des livres et des jouets préférés, et des traditions familiales. Même lorsqu’elle était séparée de sa famille, Hana se rappelait de son foyer et de sa culture grâce à ses souvenirs.

Les enfants apprendront aussi que, aujourd’hui, chaque enfant du monde a le droit inhérent d’avoir une famille et une identité – le droit de vivre avec leur famille, d’être en sécurité et de se sentir libre d’être qui ils sont.

Il s’agit d’une activité non structurée; passez quand vous voulez.

 

Détails de l’activité

Date : Le dimanche 23 avril 2017
Heure : De 13 h à 16 h
Lieu : la galerie Les tournants de l’humanité, au niveau 4