Métissages : une dualité identitaire

Table ronde animée par des francophones qui explorent ce que cela signifie de mener sa vie avec une double identité.

Le 3 février 2023, de 10 h à midi

Mots-clés pour Métissages : une dualité identitaire

Un groupe de cinq personnes est assis devant une grande foule à l’intérieur du Musée canadien pour les droits de la personne.

Détails de l'activité

Prix :

Entrée gratuite, inscription requise

Lieu :

Musée canadien pour les droits de la personne, Salle Bonnie & John Buhler

Programme :

Le vendredi 3 février 2023, de 10 h à midi

Langue et accessibilité : Cette activité se déroule en français.

Qu’est-ce que cela signifie de naviguer dans le monde avec plus d'une identité ? Participez à une discussion en groupe sur les intersections entre la culture, l'identité et la langue.

Cette activité gratuite est organisée par le Réseau en immigration francophone du Manitoba (RIF‐Manitoba) et l’Accueil francophone. Elle fait partie d’une série d’événements Noir et Fier organisés dans le cadre du Mois de l’histoire noire.

___

Panélistes :

Barthélémy Bolivar

Bathélemy Bolivar (il) a enseigné dans plusieurs systèmes éducatifs dont ceux d’Haïti, des États‐Unis d’Amérique et du Manitoba. Il dispose d’une maîtrise avec options éducation/psychologie, de l’Université de Saint‐Boniface en 2005, d’un doctorat en didactique des sciences et des mathématiques de l’Université du Manitoba en 2014 avec une concentration en études interculturelles, et d’un MBA de l’Université Laval en 2016. Il est aussi un administrateur agréé du Québec.

Il publie régulièrement des articles scientifiques en éducation, plus précisément en intégration scolaire et sociale des personnes immigrantes. Il a enseigné le cours d’éducation interculturelle à la faculté d’éducation de l’Université du Manitoba où il travaille aussi comme chargé de cours. Depuis 2019, il a géré, entre autres, le dossier des compétences culturelles au sein de la DSFM et ceux de mathématiques au secondaire, des sciences et de développement durable. Il dispose entre autres des expériences de cadre et de consultant en entreprise.

Il a accompagné plusieurs étudiants à la maîtrise et au doctorat en éducation, business/gestion de projet et sciences infirmières. Natif d’Haïti, Professeur Bolivar a émigré au Manitoba en 2002 où il vit depuis. Il a travaillé dans des écoles d’immersion et de la DSFM, tantôt comme enseignant de français et de technologie, comme orthopédagogue et comme directeur d’école. Il continue d’initier des projets d’éducation en Haïti où il reste constamment impliqué à offrir une éducation de qualité pour tout le monde.

Il vit à Winnipeg avec ses quatre enfants et publie régulièrement des recueils de poésie en langue française.

Janelle Delorme

Janelle Delorme (elle) est une femme Métisse de la Rivière Rouge, activiste, porteuse de tambour et spécialiste en éducation populaire. Avec plus de 10 ans d’expérience sur le sujet, Janelle est une conférencière et facilitatrice d’ateliers sur la réconciliation et a animé des centaines d’exercices de couverture de KAIROS. Très impliquée dans notre communauté, Janelle est la co‐fondatrice et présidente sortante de la Coop Vélo‐Cité. Depuis septembre 2021, Janelle anime le balado « Chronique RéconciliACTION » à Envol 91.1FM. Janelle a récemment reçu le prix de Championne en éducation autochtone 2022, décerné par Full Circle for Indigenous Education. Elle est également récipiendaire de la médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012. Titulaire d’une maîtrise en santé communautaire, Janelle occupe présentement un tout nouveau poste au Centre de santé Saint‐Boniface à titre de gestionnaire en relations autochtones, équité, diversité et inclusion.

Lacina Dembélé

Lacina (Lasso) Dembélé (il) est né dans un petit village appelé Kolia, au nord de la Côte d’Ivoire. Il a immigré au Canada en 1996, a grandi principalement à Saint‐Boniface et a vécu dans plusieurs villes et villages du Manitoba.

À temps plein, il est consultant en affaires et aide les entreprises à croître dans divers marchés en ligne.

À temps partiel, il est un étudiant, un comédien et un auteur‐compositeur‐interprète multi‐instrumentiste qui œuvre dans le milieu des arts de la scène depuis plus d’une décennie.

Il est passé sur les scènes de Folklorama, le Winnipeg Fringe Festival, AFRI’K Festival et le Festival du Voyageur, entre autres. Il a joué pour diverses troupes, notamment avec Sarasvàti Productions, Resonator Theatrical, les Chiens de Soleil de l’Université de Saint‐Boniface, le Théâtre Cercle Molière et la Troupe ambigüe du Manitoba, qui met de l’avant des prises de parole de la diaspora africaine du Manitoba.

Nina Condo

Nina Condo (elle) est la propriétaire de NC Consulting et se spécialise dans la planification stratégique et le développement de la formation pour les entreprises, les agences gouvernementales et les organisations sans but lucratif.

Elle est impliquée dans le développement communautaire à Winnipeg depuis plus de 16 ans. Au cours de cette période, elle a occupé des postes de direction au sein d’organismes sans but lucratif, en première ligne, ainsi que des rôles consultatifs auprès d’organisations locales et nationales.

Nina est titulaire d’un diplôme en travail social de l’Université du Manitoba ainsi que d’un diplôme en soins infirmiers. Elle a enseigné au Red River College et à l’Université du Manitoba.

Avant d’immigrer au Canada, Nina a choisi de se spécialiser en santé mentale alors que le Rwanda émergeait des ravages de la guerre et du génocide.

Sa formation en santé mentale et en travail social lui permet d’appliquer à son travail des optiques d’équité entre les sexes, de traumatisme et de sécurité culturelle. Nina a soutenu des organisations dans la création de meilleures pratiques, de cadres de travail et de recommandations politiques qui soutiennent un changement transformateur.

Lise Gaboury‐Diallo

Lise Gaboury‐Diallo (elle) est professeure titulaire au Département d’études françaises, de langues et de littératures de l’Université de Saint‐Boniface (Manitoba). Elle se spécialise dans les littératures de la francophonie, notamment celles du Québec, de l’Acadie et de l’Ouest franco‐canadien. Elle est présidente du bureau de direction du Centre d’études franco‐canadiennes de l’Ouest et siège au comité de rédaction des Cahiers franco‐canadiens de l’Ouest depuis plusieurs années. Elle collabore actuellement avec une équipe de recherche qui travaille sur une édition critique des nouvelles de l’écrivain québécois Rossel Vien, et le premier tome doit paraître aux Presses universitaires de Laval à l’automne 2022. Lise Gaboury‐Diallo est également écrivaine ; elle a publié des recueils de poésie et de nouvelles et est lauréate de nombreux prix littéraires.