Corridor communautaire

Un espace pour accueillir des installations communautaires au Musée

Mots-clés pour Corridor communautaire

Grues multicolores en origami pressées les unes contre les autres verticalement et suspendues au mur.

Photo : MCDP, Jamie Morneau

Détails de la série d'activités

Le Musée canadien pour les droits de la personne invite les groupes communautaires et les individus à déposer une demande pour faire exposer leurs œuvres visuelles inspirées des droits de la personne dans le Corridor communautaire. Cet espace constitue une plateforme où les membres de la communauté pourront exposer leurs œuvres et mener un dialogue constructif sur les droits de la personne.

Déposer une demande

Pour proposer une œuvre, veuillez remplir le formulaire de proposition d’œuvre.

Lignes directrices

Les œuvres proposées doivent répondre à certains critères pour être prises en considération en vue d’être exposées dans le Corridor communautaire.

Une œuvre visuelle peut être composée de plusieurs éléments, pourvu que la taille et le poids de l’œuvre globale respecte les limites suivantes :

Hauteur maximale : 80 pouces (203 cm)

  • Longueur maximale : 200 pouces (508 cm)
  • Poids maximal de chaque élément : 22,7 kg (50 lb)
  • Poids maximal global de l’œuvre : 113,4 kg (250 lb)

Durabilité : L’œuvre visuelle retenue sera placée dans un milieu ouvert, en contact avec le public. Tous les éléments de l’œuvre doivent être solidement fixés.

Début de la période de demande

Mardi 15 mars 2022

Fin de la période de demande

Vendredi 13 mai 2022

Consultez la foire aux questions pour plus de renseignements.

Exposition actuelle

Nouveaux départs. Exposition de photos de jeunes réfugié·e·s et immigrant·e·s au MCDP

« New Beginnings » – Photos de jeunes immigrants et réfugiés exposées au MCDP
Photo : MCDP, Jamie Morneau

L’exposition photographique Nouveaux départs aborde les expériences et les rêves de jeunes personnes immigrantes et réfugiées. C’est le résultat d’un projet de photographie appelé « Perspectives jeunesse », qui s’est déroulé de septembre 2020 à juin 2021 avec 72 jeunes réfugié·e·s ou immigrant·e·s à Ottawa.

Organisé par le Mouvement U SHINE, le projet a rassemblé des jeunes pour leur permettre de partager leurs expériences et leurs rêves d’avenir par le biais d’images. Les jeunes ont appris au contact de photographes professionnel·le·s et entre eux dans le cadre d’ateliers, qui ont également encouragé des échanges animés entre les participant·e·s sur les droits, les libertés et les valeurs canadiennes, construisant ainsi des ponts de compréhension et d’amitié.

L’exposition Nouveaux départs est présentée au Musée canadien pour les droits de la personne du 10 décembre 2021 au 13 juin 2022.

Pour en savoir plus : Nouveaux departs

Expositions précédentes

Mille grues de papier

Trois hommes debout près d’une œuvre composée de mille grues multicolores en papier plié. Deux des hommes portent des vêtement traditionnels japonais. L’autre homme porte une chemise couleur denim et une cravate bolo.
Photo : MCDP, Jamie Morneau

En 2021, l’Association culturelle japonaise du Manitoba (Japanese Cultural Association of Manitoba ou JCAM) a invité ses membres à confectionner des grues en origami (pliage de papier) à la mémoire des enfants qui sont morts dans les pensionnats indiens partout au Canada. En septembre 2021, l’Association avait reçu plus de 6 500 oiseaux colorés en papier. Elle en a fait cinq senbazuru (mobiles composés de 1 000 grues), dont l’un a été exposé au Musée.

Couverture nationale d’histoires

Exposée au Musée canadien pour les droits de la personne en 2018, la Couverture nationale d’histoires représente la vision de jeunes autochtones et non autochtones de la réconciliation et de la décolonisation dans leur communauté. Pour créer cette couverture, des jeunes de tout le Canada ont participé au programme de leadership Initiative jeunesse de réconciliation d’Échanges Racines canadiennes, une organisation vouée à établir des relations fondées sur le respect et l’échange culturel entre jeunes autochtones et non autochtones. Ensemble, les participant·e·s ont organisé des événements axés sur le dialogue pour créer des liens véritables entre les jeunes de tout le Canada.