Passer au contenu

En savoir plus

Visitez le Musée pour 5 $ seulement le mercredi 23 octobre de 17 h à 21 h.

En savoir plus

Réflexion sur les musées d'idées: L'Université du Manitoba dirige la discussion sur les droits de la personne

Étiquettes

Détails du communiqué

Communiqué de presse de la part de l'Université du Manitoba

Winnipeg (Manitoba) le 6 septembre 2011 — Une exposition en réalité virtuelle rendrait-elle les visiteurs du Musée plus compréhensifs face à la souffrance ? Les droits ancestraux et les droits de la personne sont-ils les mêmes ? Que peut apprendre le nouveau Musée canadien pour les droits de la personne de Winnipeg des musées d'autres pays ?

Voilà le genre de questions qui seront explorées par certains des chercheurs les plus créatifs de l'Université du Manitoba dans une série de discussions indépendantes à partir de cet automne, des discussions qui encouragent chacun à réfléchir sur ce Musée qui redessine déjà l'horizon de Winnipeg.

" Cette série de conférences mettant en vedette de célèbres penseurs visionnaires nous aidera à façonner la façon dont le Musée canadien pour les droits de la personne explore les questions fondamentales qui définissent véritablement notre communauté, notre province, notre pays et le monde ", déclare le président et vice-chancelier David Barnard. Il poursuit ainsi : " La création de ce musée crée une occasion sans précédent pour nous tous d'aider à déterminer la meilleure façon de promouvoir et de protéger les droits fondamentaux auxquels tous les peuples ont droit. "

De son côté, le président-directeur général du MCDP, Stuart Murray déclare : " Le mandat du Musée canadien pour les droits de la personne est de promouvoir le dialogue. Cette série de conférences nous aidera à remplir notre mandat tout en explorant des questions importantes en ce qui regarde les droits de la personne et le Musée. "

Nous lancerons notre série de séminaires les 9 et 12 septembre avec une vue de l'intérieur offerte par le président-directeur général Stuart Murray et la chef de la conservation Rhonda Hinther et portant sur l'évolution du Musée canadien pour les droits de la personne. Madame Hinther est une diplômée de l'Université du Manitoba et une professionnelle affiliée au programme d'études sur les femmes et les genres de l'institution.

Les séminaires se tiendront la plupart des lundis après-midi, jusqu'en mars, habituellement de 14 h 30 à 16 h, à la salle 206 du Robson Hall sur le campus de Fort Garry. Consultez le calendrier complet et inscrivez-vous aux rappels par courriel à cette adresse : www.chrr.info

Voici les points forts de la session d'automne :

Le 26 septembre – Les professeurs Andrew Woolford (sociologie) et Adam Muller (anglais) explorent les risques et les avantages de l'utilisation des nouvelles technologies afin de faire appel aux émotions des visiteurs du Musée.

Le 31 octobre – Les professeures d'histoire Tina Chen et Jarvis Brownlie discutent des leçons tirées de la Chine et de la lutte pour indemniser les victimes des pensionnats au Canada.

Le 14 novembre — Les professeurs Fiona MacDonald (études politiques) et Peter Kulchyski (études autochtones) étudient l'impact potentiel de la priorisation des peuples autochtones au Musée canadien pour les droits de la personne. Ils seront rejoints par Dave Courchene, un aîné du MCDP.

Le 28 novembre — Les professeurs Maria Cheung (travail social) et Terry Russell (études asiatiques) ainsi que David Matas (droit) discutent du fait que les voix des pratiquants du Falun Gong, persécutés en Chine, doivent être entendues dans un musée canadien.

Tous les séminaires de la série Conversations critiques : l'idée d'un musée pour les droits de la personne (Critical Conversations: The Idea of a Human Rights Museum) sont ouverts au public, tout comme aux étudiants des cycles supérieurs qui y assistent pour des crédits et qui lanceront les discussions animées qui suivront chaque présentation.

Comme l'a déclaré Woolford : " Une conversation vraiment critique sur les droits de la personne exige la participation d'un auditoire diversifié, puisqu'il existe de multiples expériences et des perspectives sur les droits de la personne et leur déni. "

Woolford organise cette série de séminaires avec la collaboration de Muller et des professeurs Struan Sinclair (anglais) et Karen Busby, aussi directrice académique de l'initiative de Centre de recherche sur les droits de la personne de l'Université du Manitoba.

Les droits de la personne constituent un sujet stratégique pour l'Université du Manitoba, se fondant sur l'expertise existante et offrant à toutes les facultés et départements l'occasion d'y participer. L'Université du Manitoba regroupe déjà plus de 150 chercheurs dédiés à l'étude et à la promotion des droits de la personne.

Plus tôt cette année, l'Université du Manitoba a signé un protocole d'entente avec le Musée canadien pour les droits de la personne afin de faciliter la collaboration dans l'avancement de l'éducation sur les droits de la personne et de la recherche et afin de responsabiliser les gens en vue de changer les mentalités et agir en faveur des droits de la personne.

Pour plus d'informations, veuillez communiquer avec Helen Fallding, gestionnaire, Initiative du Centre de recherche sur les droits de la personne de l'Université du Manitoba, au 204 474‑6156 (fallding@cc.umanitoba.ca).