Passer au contenu

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté prolongée jusqu’à la fin de l'été 2019!

En savoir plus

Dernière chance de voir l’exposition sur la paix au MCDP

Étiquettes

Détails du communiqué

Programmes du jour du Souvenir pour les enfants et les adultes; entrée libre pour les anciens combattants

Il ne reste que deux semaines pour voir Paix – L'exposition au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP). L'exposition est en montre dans la galerie Expressions, au 6e étage du Musée.

Réalisée par le Musée canadien de la guerre à Ottawa, cette exposition itinérante explore les façons dont les Canadiens et les Canadiennes ont défini la paix, œuvré pour la paix et tenté de la maintenir, au pays comme à l'étranger (voir le document d'information ci-dessous). Paix – L'exposition a été la première exposition itinérante que le tout nouveau MCDP a accueillie. Elle sera fermée à partir du 23 novembre en vue de l'installation d'une nouvelle exposition qui commencera en décembre.

La paix y est abordée à trois niveaux : comment négocier pour l'obtenir et la protéger, comment s'organiser et agir pour l'exiger, et comment il faut parfois se battre pour la réaliser – de la matière à réflexion pour le jour du Souvenir, la semaine prochaine.

Le Musée sera ouvert de 13 h à 21 h le 11 novembre et offrira l'entrée gratuite à tous les anciens combattants. Le Tour de l'espoir Israel Asper brillera d'un rouge coquelicot du 10 novembre au soir jusqu'à midi le 11 novembre.

Des programmes spéciaux pour enfants et pour adultes seront inclus dans le prix d'entrée lors du jour du Souvenir. Dans le cadre de XOXO : Une exposition sur l'amour et le pardon présentée dans la galerie du niveau 1, les enfants seront invités à écrire des lettres aux anciens combattants entre 13 h et 17 h, pour honorer le courage, le service et le sacrifice de ces soldats. Ils pourront exprimer leurs sentiments avec des mots ou des images, et le Musée se chargera de livrer leurs lettres à une organisation locale d'anciens combattants (si les familles le souhaitent).

En soirée, une causerie muséale sera présentée dans le Jardin de contemplation Stuart Clark. Pendant son exposé, Matthew McRae, membre du personnel, parlera de la lutte qu'ont dû livrer les anciens combattants autochtones pour être reconnus. Beaucoup de personnes métisses, inuites et des Premières Nations ont servi le Canada durant la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Toutefois, une fois les guerres terminées, ces anciens combattants se sont souvent sentis abandonnés par leur pays. La causerie aura lieu en anglais à 19 h, puis en français à 20 h.

Le Musée canadien pour les droits de la personne est le premier musée du monde exclusivement consacré à l'évolution des droits de la personne, à leur célébration et à leur avenir. Il s'agit du premier musée national du Canada construit à l'extérieur de la région de la capitale nationale. Mettant à profit des technologies multimédias et d'autres approches novatrices, le Musée offre aux visiteurs et aux visiteuses de tous les âges des rencontres inspirantes autour des droits de la personne dans le cadre d'une expérience à nulle autre pareille.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec

Document d'information

Paix – L'exposition, une exposition itinérante réalisée par le Musée canadien de la guerre (conservatrice : Amber Lloydlangston), illustre la diversité des choix et des gestes des Canadiens et des Canadiennes pour la paix, et comment ces actions ont aidé à façonner l'histoire du Canada.

Elle est organisée selon trois thèmes, chacun représenté dans des épisodes historiques :

Négocier

Cette section se penche sur le rôle clé qu'a joué le Canadien Lester B. Pearson pour rétablir la paix lors de la crise du canal de Suez en 1956, grâce à des négociations et à la mise sur pied de la première Force d'urgence des Nations Unies qui incluait des gardiens de la paix canadiens. Les visiteurs et visiteuses découvriront également le débat national animé sur la réaction du Canada face à la crise du canal de Suez.

Organiser

Les Canadiens et les Canadiennes ont réagi de façons très différentes au défi mondial que posait vivre avec des armes nucléaires. Dans cette section, les visiteurs et les visiteuses examinent ces réactions au fil des histoires sur les principaux événements liés au nucléaire, comme les manifestations en faveur du désarmement, l'abri " Diefenbunker " et les essais de missiles de croisière américains au Canada.

Intervenir

Cette section témoigne de l'intervention du Canada en Afghanistan, y compris sa participation au combat, son travail pour promouvoir le développement et la reconstruction des institutions de l'État ainsi que le rôle de personnes et d'organismes non gouvernementaux pour venir en aide au peuple afghan.

Histoires personnelles : Cette exposition permettra aux visiteurs et aux visiteuses de découvrir de nombreuses histoires de personnes, de familles et de groupes liées aux périodes mentionnées ci-dessus, dont celles de la militante anti-nucléaire Setsuko Thurlow, une survivante du bombardement d'Hiroshima qui a émigré ici par la suite et qui a été décorée de l'Ordre du Canada des années plus tard pour son engagement envers le désarmement nucléaire; du général E.L.M. Burns, un Canadien qui a été le commandant de la première force de maintien de la paix de l'ONU; et de " Skateistan ", un organisme caritatif international qui, avec l'appui et la participation du Canada, utilise la planche à roulettes pour établir des liens avec les jeunes Afghans et les éduquer, plus particulièrement les enfants des rues marginalisés.

La galerie Expressions est généreusement appuyée par la Richardson Foundation et la famille Richardson.

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry