Passer au contenu

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté jusqu'au 25 août 2019!

En savoir plus

Le Musée gagne un prix international en matière d’inclusion

Étiquettes

Détails du communiqué

Winnipeg, le 9 décembre 2016 – Aujourd'hui, le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) are reçu le prix Or de l'Association internationale de la conception universelle (IAUD) lors d'une cérémonie à Nagoya, au Japon.

Le prestigieux prix est remis chaque année pour reconnaître des contributions exceptionnelles à un monde plus inclusif, où tous et toutes peuvent vivre ensemble confortablement et participer sans obstacles à la vie quotidienne, peu importe leurs capacités, leur âge, leur sexe, leur origine ethnique ou autres caractéristiques.

Le MCDP a été reconnu pour ses efforts visant à créer une riche expérience muséale pour les personnes de toutes capacités – en matière de signalisation et d'orientation, d'accessibilité physique, de conception d'expositions, de services aux visiteurs et visiteuses, de programmes publics et d'interactions avec le contenu numérique et non numérique.

Visionnez une vidéo au sujet des caractéristiques inclusives du Musée. Cette vidéo peut être utilisée comme rouleau B ou en ligne pour accompagner les reportages. Des photographies de haute résolution peuvent également être fournies sur demande.

" Dès les premières étapes de notre développement nous avons adopté l'approche de la conception universelle, et nos normes continuent d'évoluer au fur et à mesure que nous travaillons avec la communauté des personnes handicapées et avec nos visiteurs et visiteuses, et que nous apprenons ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas ", souligne John Young, président-directeur général du MCDP. " Recevoir une telle reconnaissance au niveau international aide à sensibiliser les intervenants de notre secteur, ce qui peut aider à améliorer les normes d'accessibilité partout. "

Corey Timpson, vice-président des expositions, de la recherché et de la conception, donnera un exposé sur l'approche inclusive du Musée aux 5 000 délégués venus de plus de 30 pays pour participer à la conférence de cette semaine, au Japon. La IAUD est une organisation japonaise qui promeut la création, au moyen de produits et de service, d'une société où davantage de gens se sentent bien.

Les points saillants de l'approche du Musée à l'égard de la conception universelle se trouvent dans le document d'information ci-joint.

Demain (le 10 décembre), le MCDP se penche aussi sur l'inclusion et l'accessibilité pour les gens de toutes capacités dans le cadre d'activités organisées au Musée à Winnipeg à l'occasion de la Journée internationale des droits de la personne. L'entrée est gratuite toute la journée et comprend des démonstrations de technologies fonctionnelles utilisées par des personnes aveugles ou non verbales, une présentation sur les chiens-guides, et des spectacles par une troupe de mime et un groupe de danse. Des interprètes en langage des signes et des intervenants en signaux tactiles (qui aident les personnes sourdes et aveugles) seront placées à divers endroits dans l'édifice.

On souligne le 10e anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées au mois de décembre de cette année.

Document d'information

Un musée pour tous et toutes : notre approche de conception universelle

  • Dès le début, le Musée canadien pour les droits de la personne a décidé d'adopter une méthodologie de conception inclusive, plutôt que de concevoir quelque chose et de l'adapter ensuite à des fins d'accessibilité. Ainsi, l'inclusion est devenue un des mandats dans l'ensemble de l'organisation et une caractéristique importante de la culture organisationnelle.
  • Un Comité consultatif sur la conception universelle (CCCU) a été mis sur pied. Il comprend maintenant une douzaine de membres de partout au pays qui ont des handicaps divers. Ce comité aide le Musée à prendre des décisions éclairées et crée des liens avec le monde des personnes handicapées à des fins de prototypage, d'essai et de rétroaction. On a également établi un groupe national d'essai, composé de 30 personnes de partout au pays qui utilisent diverses technologies fonctionnelles.
  • Des normes de conception ont été élaborées pour une variété d'aspects comme la typographie et les structures bâties, ainsi que les portées optimales et les présentations numériques. Ces normes vont plus loin que les lignes directrices du Smithsonian et fixent de nouvelles normes canadiennes et mondiales à atteindre en matière d'accessibilité universelle.
  • Tous les éléments médias numériques du Musée (plus de 100 heures de vidéo et de film) comprennent des descriptions sonores, de l'interprétation en langage des signes, des sous-titres et des réglages de volume individuels.
  • Le Musée a développé un clavier universel (CU) unique avec l'aide du Inclusive Design Research Centre du Ontario College of Art and Design University. Les CU permettent aux personnes aveugles et malvoyantes d'explorer des écrans tactiles numériques grâce à des boutons et des fonctions texte-parole. Ces visiteurs et visiteuses peuvent aussi faire lire le texte à haute voix, régler le volume, faire agrandir des images et accéder à des éléments numériques. Le clavier comprend aussi un repose-main pour les personnes qui ont des difficultés de mobilité du haut du corps.
  • Plus de 150 balises numériques (iBeacons) sont installées un peu partout dans le Musée pour transmettre du contenu aux appareils mobiles environnants grâce à un appli unique, permettant aux lecteurs texte-parole de décrire les panneaux de textes et les caractéristiques visuelles des expositions aux visiteurs et visiteuses aveugles ou malvoyants. Les points d'accès universels, qui sont des chiffres en relief et en braille, et les marqueurs tactiles au sol indiquent où se trouvent les iBeacons et donc où il y a de nouveaux renseignements à consulter grâce au mode " Près de moi ". L'appli contient du contenu supplémentaire en langage des signes et des éléments de réalité amplifiée, ainsi qu'une visite autoguidée pour les gens de toutes capacités.
  • Les normes du MCDP en matière de conception universelle sont en constante évolution, ce qui mène à la création d'expériences de plus en plus inclusives pour les visiteurs et les visiteuses. Elles permettent aussi d'accroître la sensibilité aux besoins des gens de toutes capacités, non seulement parmi les équipes du MCDP, mais dans l'ensemble du secteur culturel.

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry