Le fils d’un « jumeau de Mengele » parle au Musée pour le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz

Mots-clés pour Le fils d’un « jumeau de Mengele » parle au Musée pour le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz

Des rails de train menant à un bâtiment au loin qu’on reconnaît comme étant le bâtiment à la porte d'Auschwitz-Birkenau.

Photo : Fabian Börner, CC BY-SA 3.0 DE1

Détails du communiqué

Ils étaient des enfants juifs soumis à des expériences médicales par le Dr Josef Mengele en tant que jumeaux, emprisonnés à Auschwitz-Birkenau, le tristement célèbre camp de la mort nazi qui a été libéré le 27 janvier 1945. 

Richard K. Lowy, le fils canadien d’un jumeau qui a survécu à cette horreur, fera une présentation fascinante dimanche au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) sur ce qui s’est passé derrière les portes closes d’Auschwitz-Birkenau. (Voir les détails contextuels ci-dessous). La présentation comprend des histoires, de la musique, des éléments visuels et des effets sonores. 

Il y aura également la projection d’un film documentaire sur l’expérience de son père intitulé Leo’s Journey, dont le narrateur est Christopher Plummer. En ouverture de l’événement, le Winnipeg Youth Chorus interprétera des mouvements choisis de l’oratorio « i believe », au sujet de l’Holocauste, composé par le Winnipegois Zane Zalis. Plusieurs survivants et survivantes de l’Holocauste assisteront à l’événement.

ACTIVITÉ : 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz 

DATE/HEURE : Le dimanche 26 janvier 2020, à 13 h 30

LIEU : MCDP, 85 Israel Asper Way

(Accès aux médias par l’entrée des groupes)

Note concernant le visuel : Le Winnipeg Youth Choir donnera également un concert à 12 h 30 dans la galerie « Examiner l’Holocauste » du Musée. Cette galerie comprend une grande carte du camp d’Auschwitz-Birkenau, des dessins architecturaux, une cartouche de gaz Zyklon B avec permis de transport et une photographie incongrue de gardes de prison qui s’amusent pendant un jour de congé. Le conservateur de la galerie, Jeremy Maron, Ph. D., sera disponible pour des entrevues sur demande.

Cet événement est présenté en partenariat avec le Jewish Heritage Centre of Western Canada - ouvrira un nouvel onglet, la Jewish Federation of Winnipeg - ouvrira un nouvel onglet et la Fondation Azrieli - ouvrira un nouvel onglet.

-30-

Contexte :

Leopold et Miriam Lowy sont nés en 1928 dans les Carpates (aujourd’hui Ukraine) dans une famille de six enfants. En 1944, toutes les familles juives de leur ville ont été transportées à Auschwitz-Birkenau dans des wagons à bétail bondés.

Au camp, Leo et Miriam ont été identifiés comme des jumeaux et séparés du reste de leur famille. Pendant neuf mois, le Dr Mengele et beaucoup d’autres les ont examinés, leur ont injecté des fluides et ont prélevé des échantillons de sang et de cheveux. Les parties de leur corps ont été vérifiées et mesurées jour après jour. Ils ont été témoins d’expériences horribles et de meurtres de leur entourage. Ils étaient obligés de nettoyer les planchers et de cirer des bottes et étaient battus si le travail n’était pas fait à la satisfaction des gardes.

En janvier 1945, certains prisonniers, dont Leo, ont été transportés d’un camp à l’autre dans la neige abondante et le froid glacial. Leo s’est échappé et s’est caché dans un sous-sol. Quand il est sorti, il a trouvé le camp vide de gardes. Quelques jours plus tard, ils ont été libérés par les troupes soviétiques.

Miriam avait entre-temps rejoint trois de leurs sœurs dans la marche de la mort d’Auschwitz. Elle a survécu, mais ses sœurs étaient devenues si faibles qu’elles sont mortes moins d’une semaine après la libération. Tous les autres membres de leur famille et tous les autres enfants de leur ville natale ont été tués à Auschwitz.

En 1948, Leo et Miriam faisaient partie d’un groupe de 115 orphelins qui sont arrivés par bateau à Halifax, puis se sont rendus à Vancouver où ils ont élu domicile. Leo est mort en 2002. Miriam est morte en 1999, n’ayant jamais pu se remettre complètement du traumatisme d’Auschwitz.

1Auschwitz-Birkenau Eingang, Fabian Börner, Wikimedia Commons - ouvrira un nouvel onglet, Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Germany (CC BY-SA 3.0 DE)

Personnes-ressources – médias

Rorie McLeod

Belle Jarniewski