Passer au contenu

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté jusqu'au 25 août 2019!

En savoir plus

Profil du Conseil d'administration

1. But et objectifs

Fournir une description des compétences, des connaissances, de l’expérience et des attributs requis pour les administrateurs et administratrices afin que l’ensemble du Conseil d’administration du MCDP ait la combinaison d’expertise nécessaire pour remplir son rôle et ses responsabilités.

Le profil du Conseil d’administration servira à ce qui suit : 

  • répertorier les attributs et les expériences de base nécessaires de l’ensemble des membres du Conseil;
  • servir de base pour la grille de compétences à utiliser pour évaluer l’expertise combinée du Conseil d’administration;
  • aider à développer des stratégies de recrutement les administratrices et administrateurs potentiels;
  • aider à développer des stratégies de formation et de perfectionnement pour l’ensemble du Conseil et pour les membres individuels du Conseil;
  • aider à faire en sorte que toutes les parties prenantes du processus de nomination, y compris le Conseil d’administration, le ministre responsable du MCDP, le Bureau du Conseil privé, toute firme extérieure de recrutement pouvant être engagée, ainsi que toute personne candidate, aient une compréhension commune des exigences relatives aux membres du Conseil d’administration du MCDP.

2. Mandat de la Société

Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) est établi comme société d’État en vertu de la Loi sur les musées. Situé au cœur du Canada, au confluent de grandes rivières et de cultures historiques, le MCDP se veut un lieu ouvert aux idées, aux débats et à l’immense promesse que constituent les droits de la personne. En examinant et en célébrant des histoires de partout au Canada et dans le monde, et en créant des rencontres inspirantes autour des droits de la personne, le MCDP espère stimuler la réflexion, le dialogue et l’action.

Le mandat du MCDP, tel qu’énoncé à l’article 15.2 de la Loi sur les musées, est le suivant :

« Explorer le thème des droits de la personne, en mettant un accent particulier sur le Canada, en vue d’accroître la compréhension du public à cet égard, de promouvoir le respect des autres et d’encourager la réflexion et le dialogue. » 

Le MCDP aspire à offrir à ses visiteurs et à ses visiteuses des rencontres inspirantes autour des droits de la personne, tout en dépassant les attentes des Canadiens et des Canadiennes en matière d’équilibre, de transparence, de saines pratiques commerciales de gestion saines et de consultations publiques fructueuses signifiantes. Le métarécit suivant définit nos principes directeurs :

Inspirer la réflexion et le dialogue sur les droits de la personne

Le MCDP veut faire saisir toute l’importance des libertés fondamentales et des droits démocratiques, nourrir un dialogue informé et inviter les gens à comprendre la pertinence qu’ont aujourd’hui les événements passés et futurs touchant les droits de la personne, tant au pays qu’à l’étranger. Le Musée est résolu d’offrir une expérience de visite inspirante sans pareille dans le monde

Célébrer l’engagement du Canada à l'égard des droits de la personne

Les citoyens et citoyennes du Canada sont les héritiers et les héritières de droits et de responsabilités inhérents, codifiés au fil du temps dans des traités, des politiques, des lois et des déclarations. Le MCDP procure un lieu sûr et passionnant où cultiver le respect, la gratitude et la compréhension et où améliorer continuellement ces droits qui nous ont été légués. Le Musée donne aux visiteurs et visiteuses la possibilité d’explorer l’évolution mondiale des concepts entourant les droits de la personne et le rôle important qu’y joue le Canada.

Rencontres extraordinaires entre architecture et droits de la personne

Le MCDP a été érigé au confluent de deux rivières, un lieu historique qui, depuis plus de 6 000 ans, est un important lieu de rencontre et point de départ pour ceux et celles qui entreprennent de nouveaux voyages. Le Musée honore cette tradition en invitant les gens à entreprendre leur propre périple dans le monde des droits de la personne, et ce, dans un édifice marquant dont l’architecture symbolise l’évolution des droits de la personne.

Contenu dynamique et accessible sur les droits de la personne

Le MCDP vise à offrir une expérience immersive, interactive et mémorable aux visiteurs et visiteuses de tous horizons et de tout âge, quelle que soit leur capacité. Les gens qui y viennent pourront profiter d’une expérience muséale réinventée reposant sur une approche conceptuelle qui fixe de nouvelles normes canadiennes et internationales en matière d’inclusion et d’accessibilité universelle.

Ressource pédagogique crédible et équilibrée

À titre de ressource mondiale pour l’apprentissage des droits de la personne, le MCDP a la responsabilité d’assurer l’exactitude, l’intégrité et la crédibilité de ses travaux de recherche et des connaissances recueillies. Le Musée se veut une source internationale de confiance pour l’apprentissage des droits de la personne, encourageant les gens à examiner le contenu et les recherches du Musée d’un œil critique en tout temps.

3. Rôles et responsabilités

Le rôle du Conseil d’administration est d’élaborer et de réaliser la vision, la mission et le mandat du MCDP dans le contexte général des politiques publiques, tel qu’établi de temps à autre par le Parlement. En vertu de la Loi sur les musées, le Conseil d’administration est responsable de veiller à la réalisation des objectifs du MCDP et à la gestion des activités et des affaires du MCDP. Le Conseil d’administration supervise le MCDP au nom de la Couronne et assume la responsabilité fiduciaire de la protection des biens du MCDP.

Le MCDP est responsable devant le Parlement de l’administration du Musée par l’entremise du ministre du Patrimoine canadien. Le Conseil d’administration tient la direction responsable du rendement du MCDP, de sa viabilité à long terme et de la réalisation de ses objectifs.

Le Conseil d’administration comprend jusqu’à 11 membres, y compris la présidence et la vice-présidence. Tous les administrateurs et administratrices sont nommés par le gouverneur en conseil sur recommandation du ministre pour des mandats de quatre ans au maximum. Le mandat des administrateurs et administratrices peut être renouvelé deux fois, pour un total maximum de trois mandats. Les administrateurs sont nommés à titre amovible, ce qui signifie qu’ils peuvent retirés du conseil par le gouverneur en conseil.

Le Conseil d’administration fournit l’orientation stratégique et la surveillance générales avec l’aide de quatre comités : le Comité exécutif, le Comité de vérification, des finances et de la gestion du risque, le Comité des programmes du Musée, et le Comité des ressources humaines et de la gouvernance.

Les principales responsabilités du Conseil d’administration sont les suivantes :

  • adopter l’orientation stratégique du MCDP;
  • nommer le président-directeur général (PDG) de la Société avec l’approbation du gouverneur en conseil; 
  • établir les objectifs de la Société et les mesures de rendement;
  • évaluer le rendement de la Société et le rendement du PDG par rapport aux objectifs établis;
  • s’assurer qu’il y ait un plan de succession pour le PDG;
  • servir de gardiens du MCDP et protéger ses ressources;
  • surveiller la gestion des risques et des contrôles internes;
  • s’assurer que les relations avec les intervenants sont gérés de façon appropriée;
  • protéger la réputation du MCDP;
  • présenter des rapports à la Couronne;
  • veiller à la gouvernance efficace de la Société.

4. Défis, enjeux et initiatives

En 2016, le Conseil d’administration a approuvé un plan stratégique pour guider les activités du MCDP et établir ses priorités au cours des cinq prochaines années. Les objectifs stratégiques suivants reflètent le besoin de faire croître le MCDP et d’élargir sa portée dans le pays : 

  1. Expérience de visite – Le Musée offre une expérience inspirante, pertinente et mémorable à chacun et à chacune des personnes qui le visitent, en utilisant le métarécit comme principes directeurs.
  2. Rayonnement auprès de notre audience – Le Musée élargit et fidélise son audience à l’échelle locale, nationale et internationale.
  3. Chef de file reconnu – Le Musée renforce sa réputation de chef de file en matière d’éducation liée aux droits de la personne, d’inclusion, de réconciliation et de pratiques muséologiques.
  4. Viabilité financière – Les activités génératrices de revenus du Musée, les sommes allouées par le gouvernement, les collectes de fonds et autres contrôles des coûts permettent au Musée de maintenir et de renouveler continuellement ses programmes et son infrastructure. On favorisera une culture entrepreneuriale au Musée.
  5. Nos gens – Le Musée attire et conserve des membres du personnel et des bénévoles diversifiés, talentueux, motivés et engagés qui s’investissent dans le succès à long terme du Musée. Le Musée soutient son personnel pour qu’il travaille à leur plein potentiel.

5. Attributs, compétences et expérience de base

On a déterminé les compétences, l’expérience et les attributs de base suivants exigés de la part des administrateurs de la Société :

Connaissances et engagement

Stature dans la profession de son choix et dans ses activités communautaires.

Engagement de veiller à la protection et à l’avancement des droits de la personne, et à l’apprentissage continu.

Jugement informé

Capacité de dispenser des conseils réfléchis, d’analyser, de poser des questions pertinentes sur le plan stratégique, de tenir compte des points de vue des différents intervenants, de comprendre les situations et les défis en examinant les problèmes sous-jacents.

Volonté d’écouter de façon attentive et respectueuse, et d’apprécier la valeur des contributions des autres tout en ayant la capacité de faire des compromis et de travailler avec d’autres à la recherche d’un consensus. 

Capacité de réfléchir stratégiquement, de faire preuve d’innovation et de pensée proactive, et de reconnaître les tendances dans l’environnement opérationnel. 

Intégrité et responsabilisation

Adhérer à des normes strictes en matière d’éthique et d’intégrité, et avoir la volonté de donner suite aux décisions du conseil et d’en assumer la responsabilité.

Bien comprendre les responsabilités du MCDP envers la Couronne et le public, et considérer que son propre travail d’administrateur ou d’administratrice comme étant au service des intérêts des Canadiens et des Canadiennes.

Effets et influence

Connaissance des effets des questions, des politiques et des décisions organisationnelles sur les intérêts et les préoccupations de la population.

Capacité de faire preuve de sensibilité à l'endroit des différents besoins et programmes des nombreux intervenants et d’agir afin de convaincre ou influencer les gens dans le but de produire un effet particulier.

Capacité de présenter son point de vue de façon claire, franche, constructive et convaincante, et avoir une capacité d’adaptation au changement.

6. Capacités, connaissances et expériences particulières

Les administrateurs et administratrices devraient avoir une bonne compréhension du mandat du MCDP et du rôle du Conseil d’administration.

Il est attendu que les membres du Conseil mettent à profit une vaste gamme de connaissances et d’expériences à leur rôle, pour qu’ils puissent prendre en compte toute la complexité des affaires du Musée. Les connaissances et expériences collectives des administrateurs et administratrices devraient présenter un large éventail d’expertise et des perspectives variées permettant au Conseil de formuler et d’appuyer des décisions bien éclairées.

On reconnaît que les membres du Conseil n’auront pas tous et toutes l’expertise requise dans tous les domaines fonctionnels et techniques. La nature de la Société et les difficultés auxquelles elle fait face détermineront l’ensemble de compétences et de connaissances voulu pour le conseil. Il est souhaitable que l’expérience des membres du Conseil présente un équilibre dans les domaines suivants : 

  • Leadership – expérience à diriger une entreprise ou une organisation, ou une division importante d’une telle entité.
  • Musées – expérience à travailler dans des musées ou à fournir des services consultatifs ou des conseils à des musées.
  • Droits de la personne – connaissance ou expérience du vaste domaine des droits de la personne plutôt qu’une spécialisation dans un aspect précis des droits de la personne.
  • Éducation – expérience à enseigner, à faire de la recherche ou à travailler dans le domaine administratif d’une institution universitaire. 
  • Technologies de l’information – expérience dans des environnements technologiques complexes, y compris l’utilisation de médias sociaux et d’interfaces numériques.
  • Gestion organisationnelle – compréhension de la conception et de la gestion organisationnelles.
  • Finances / comptabilité – compréhension d’états financiers et d’annexes justificatives qui présentent une étendue et un niveau de complexité en matière de comptabilité comparables aux documents qu’on s’attendrait de voir dans l’organisation; compréhension de la gestion des opérations financières et de la bonne application des processus de contrôle interne.
  • Planification stratégique / institutionnelle – expérience de la planification stratégique ou institutionnelle dans le contexte de conseils d’administration du secteur public, du secteur privé ou de groupes sans but lucratif, et la capacité éprouvée de tenir compte d’objectifs et de résultats stratégiques à long terme.
  • Gestion du risque d’entreprise – expérience du processus de repérer les principaux risques d’entreprise et expérience à veiller à ce que la direction met en œuvre les systèmes appropriés pour gérer les risques.
  • Questions juridiques – connaissance ou expérience du vaste domaine des questions juridiques et réglementaires, y compris la capacité éprouvée de considérer des questions, des opinions et des risques juridiques, et de comprendre des ententes contractuelles complexes.
  • Conseils d’administration / gouvernance – expérience au sein de conseils d’administration du secteur public, du secteur privé ou de groupes sans but lucratif; expérience de bonnes politiques de gouvernance.
  • Communications / relations publiques – expérience à élaborer des stratégies de communication, y compris dans le contexte de gestion de crises ou de relations publiques.
  • Relations gouvernementales – expérience des relations gouvernementales stratégiques et liens solides avec au moins un, sinon plusieurs niveaux de gouvernement.
  • Gestion de partenariats stratégiques / d’intervenants – expérience de l’évaluation et de la gestion des attentes d’intervenants, et du maintien de relations saines et mutuellement bénéfiques avec des intervenants et des partenaires stratégiques.
  • Marketing / image de marque – expérience à l’élaboration et à la promotion d’une image de marque et de stratégies de marketing afin d’attirer et de faire participer une clientèle.
  • Relations internationales – expérience à travailler dans un environnement international dans le contexte d’une entreprise ou du gouvernement, ou expérience à traiter de questions internationales.
  • Ressources humaines / rémunération – compréhension de questions et considérations liées aux ressources humaines/au personnel à l’égard du recrutement de membres de la direction, des structures de rémunération, des évaluations de rendement et des milieux syndiqués.

7. Représentation

À titre de musée national au service de l’intérêt public et d’un ensemble diversifié d’intervenants, le conseil d’administration tente de recruter des personnes qui représentent les communautés que le Musée dessert, y compris les personnes handicapées, les peuples autochtones et les personnes venues d’horizons variés.

8. Conditions de travail

Engagement de temps

Le Conseil d’administration se réunit quatre ou cinq fois par année, chaque réunion régulière durant de un à deux jours. Des réunions supplémentaires, en personne ou par téléconférence, pourraient être organisées au besoin pour traiter d’affaires liées au conseil. Il est attendu que les administrateurs et administratrices arrivent préparés aux réunions et y participent activement. Il est également attendu qu’ils assistent à la séance annuelle de planification. Les réunions ont généralement lieu à Winnipeg, mais peuvent être organisées ailleurs au Canada.

Il est attendu que chaque administrateur ou administratrice siège à au moins un comité du Conseil. Les comités se réunissent normalement à quatre reprises chaque année, mais pourraient se rencontrer plus fréquemment au besoin pour traiter des affaires du comité.

On exige des administrateurs et administratrices qu’ils assistent régulièrement aux réunions du Conseil et des comités, et qu’ils organisent leurs affaires personnelles et professionnelles de façon à pouvoir assister aux réunions, dans la mesure du possible. Ainsi, l’engagement total de temps est d’environ 20 jours par année pour les réunions du conseil et des comités, les déplacements et le temps de préparation.

Exigences

Tous les membres du Conseil doivent être des citoyens et citoyennes du Canada. Ils doivent signer et respecter le code de conduite des administrateurs et administratrice du MCDP. Ils doivent aussi se conformer à la Loi sur les conflits d’intérêts du Canada régissant la conduite des titulaires de charge publique.

Rémunération

La rémunération des administrateurs et des administratrices est fixée conformément aux directives établies par le gouverneur en conseil, et comprend une provision annuelle et une indemnité journalière en compensation pour leur participation aux réunions du conseil et des comités. Les membres réguliers admissibles du Conseil reçoivent une provision annuelle de 4 200 $ alors que la présidence et la vice-présidence du Conseil reçoivent respectivement 8 400 $ et 7 400 $. Les membres admissibles reçoivent également des indemnités journalières de 325 $. Les administrateurs et administratrices ont droit au remboursement des dépenses de voyage et de subsistance, raisonnables et conformes aux directives établies par le Conseil, encourues dans le but d’assister à ses réunions ou à une réunion de ses comités ou dans le cadre d’activités du Musée. 

9. Examen du profil

Le présent profil doit être examiné tous les deux ans par le Comité des ressources humaines et de la gouvernance, en tenant compte de l’orientation stratégique du Musée et des priorités émergentes.

Approbation initiale par le Conseil d’administration du MCDP : le 27 janvier 2016.

Mise à jour : révisions faites en mars 2018 pour inclure les nouveaux objectifs stratégiques approuvés.