Passer au contenu

En savoir plus

Visitez le Musée pour 5 $ seulement le mercredi 23 octobre de 17 h à 21 h.

En savoir plus

Kim Campbell prononce une allocution la veille du 100e anniversaire du droit de vote des femmes : des suffragettes au bureau du premier ministre.

Étiquettes

Détails du communiqué

Winnipeg –15 janvier 2016 – La très honorable Kim Campbell, 19e premier ministre du Canada, prononcera une allocution publique gratuite au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) la veille du 100e anniversaire du jour où les femmes canadiennes ont obtenu le droit de voter et d'occuper un poste électif au Canada.

" Quelle meilleure façon de rendre hommage à Nellie McClung et aux suffragettes pour les luttes qu'elles ont menées il y a 100 ans que d'accueillir la première femme canadienne à avoir occupé la plus haute fonction politique au pays, affirme John Young, président-directeur général du MCDP, mais il faut aussi se rappeler que ce ne sont pas toutes les femmes qui ont obtenu le droit de vote en 1916. Dans bien des endroits dans le monde, il a fallu poursuivre longtemps la lutte. Encore aujourd'hui, Kim Campbell continue à œuvrer pour améliorer les droits des femmes et l'égalité entre les sexes. "

Depuis l'âge de 16 ans, quand elle est devenue la première femme à occuper la présidence du conseil étudiant de son école secondaire, Mme Campbell a passé une grande partie de sa vie à faire tomber les barrières pour les femmes. Au cours des dernières années, elle a défendu avec vigueur la parité hommes-femmes dans le système électoral canadien, affirmant qu'il faudrait élire deux députés par circonscription, un homme et une femme.

En 2014, elle a reçu le prix Bâtisseure de la nation de Famous 5 Ottawa, une organisation vouée à inspirer les femmes et à leur transmettre l'héritage des " Célèbres 5 ", qui ont remporté l'affaire " personne " devant la Cour suprême du Canada en 1929. L'affaire, intentée par Nellie McClung, Louise McKinney, ‎Emily Murphy, ‎Henrietta Edwards et ‎Irene Parlby, a permis d'établir sur le plan juridique le fait que les femmes sont des " personnes " et qu'elles sont par conséquent éligibles au Sénat. Une serviette ayant appartenu à McKinney – qui fut aussi la première femme à se faire élire au sein d'une instance politique au Canada, soit la législature albertaine en 1917, est exposée au MCDP, avec l'histoire de l'affaire " personne " et des dizaines d'autres éléments d'exposition au sujet des droits des femmes.

Mme Campbell prononcera son allocution le 27 janvier à 19 h 30 dans la salle Bonnie et John Buhler du Musée; l'allocution sera diffusée en direct sur le site humanrights.ca. L'entrée est libre, mais les places sont limitées. Le prix d'entrée courant s'applique aux galeries du Musée, ouvertes jusqu'à 21 h ce jour-là.

Au nouveau musée national du Canada, cet événement donne le coup d'envoi d'une année complète d'événements spéciaux portant sur les droits des femmes pour célébrer ce centenaire. La première loi accordant aux femmes le droit de voter et d'occuper un poste électif a été adoptée au Manitoba le 28 janvier 1916. Toutefois, le droit de vote a été refusé à de nombreuses femmes jusque dans les années 1960.

Le 28 janvier 2016, de concert avec l'honorable Janice Filmon, lieutenante-gouverneure du Manitoba, et le Musée du Manitoba, le MCDP propose une journée de programmation destinée aux élèves des écoles secondaires, journée à laquelle participeront des femmes leaders, dont Mme Campbell.

Le 12 février, le MCDP ouvre sa première exposition extérieure, intitulée Laissez-les hurler : 100 ans d'images de la lutte pour les droits des femmes, dans le cadre du Festival du Voyageur à Winnipeg. L'exposition, préparée en partenariat avec Bibliothèque et Archives Canada, regroupe 12 portraits de femmes canadiennes qui ont abattu les barrières entre hommes et femmes : depuis Nellie McClung jusqu'à la juge de la Cour suprême Beverley McLachlin, Rosemary Brown et Bertha Clark Jones.

— 30 —

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry