Passer au contenu

En savoir plus

Entrée à 5 $ pour anciens combattants, militaires, réservistes et cadets du 1er au 30 novembre 2019.

En savoir plus

Femmes en action : Une nouvelle exposition explore des coopératives d’artisanes qui nourrissent l’espoir

Étiquettes

Détails du communiqué

Une artiste marocaine enseigne aux femmes d'un village à lire et à devenir chefs de file. Une brodeuse en Inde emprunte de l'argent pour la première fois. Des sœurs rwandaises démarrent un collectif de tressage qui comprend aujourd'hui quelque 4 000 femmes, hutues et tutsies. Des artisanes du Swaziland appuient une soupe populaire pour orphelins du sida.

Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) dévoile une nouvelle exposition, ouverte officiellement à partir du 23 juillet, qui examine le pouvoir de coopératives d'artisanes gérées par des femmes pour promouvoir les droits de la personne dans des communautés un peu partout dans le monde.

L'exposition Femmes en action : Des coopératives d'artisanes qui transforment leur communauté utilise des images, des vidéos et des œuvres d'artisanat aux couleurs vives pour donner vie à des histoires provenant de 11 pays. Elle comprend entre autres des objets que le public est encouragé à toucher et une expérience de réalité virtuelle.

On y explore le travail de femmes en Afrique du Sud, en Bolivie, en Inde, au Kenya, au Maroc, au Népal, au Pérou, dans la République démocratique populaire du Laos, au Rwanda et au Swaziland. Toutes les coopératives visent à améliorer la qualité de vie de ses membres, mais chacune a son histoire. Certaines cherchent à protéger le patrimoine culturel, d'autres à protéger ses membres de la violence, et d'autres encore, à favoriser l'autonomie et le respect.

" La plupart de ces femmes sont encore confrontées à des difficultés – parfois jusqu'à devoir assurer leur propre survie ", a signalé John Young, président-directeur général du MCDP, aujourd'hui lors d'un aperçu de l'exposition pour les médias. " Mais les textiles qu'elles tissent et les produits qu'elles créent sont aussi porteurs d'espoir pour l'avenir. "

L'expérience de réalité virtuelle transporte les visiteurs et les visiteuses au Guatemala, où des femmes maya se regroupent en coopératives de tissage pour améliorer leurs conditions de vie et favoriser la guérison après des années de guerre et de génocide. On peut visionner la vidéo à 360 degrés en galerie et en ligne dans le contexte d'une appli gratuite pour téléphones intelligents (faites une recherche pour " MCDP Tisser un avenir meilleur " dans le App Store ou dans Google Play.

Des membres du personnel du MCDP se sont rendus au Guatemala l'hiver dernier pour rencontrer les femmes, qui les ont accueillis dans leur maison et leur lieu de travail pour le tournage. Deux des femmes maya qu'on voit dans la vidéo sont venues à Winnipeg pour participer à l'ouverture de l'exposition.

L'ambassadrice du Canada au Guatemala, Deborah Chatsis, était également présente pour l'aperçu médiatique d'aujourd'hui au Musée. " Les femmes jouent un rôle crucial dans le rétablissement de la paix dans leur communauté et leur pays, " elle fait remarquer. " De plus, les moyens économiques qu'elles se donnent peuvent aider à briser le cycle de la violence, de la pauvreté et de l'exclusion. "

Armando Perla, chercheur-conservateur du MCDP, mentionne que les coopératives d'artisanes permettent non seulement de renforcer les concepts de la démocratie, de la participation égale et des droits de la personne – y compris les droits de la femme – mais qu'elles donnent aussi des moyens pour les femmes de trouver et d'utiliser leur force.

" Les coopératives deviennent des lieux de réconciliation et de guérison, explique-t-il. Beaucoup de ces femmes ont enduré de graves violations des droits de la personne et, en parlant entre elles tous les jours, il devient possible de guérir peu à peu. "

Cette exposition a été organisée par le Museum of International Folk Art de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, et est mise en circulation par GuestCurator Traveling Exhibitions. Elle a été rehaussée par des membres du personnel du Musée canadien pour les droits de la personne spécialisés en recherche, en nouveaux médias, en conception et en expositions, et sera en montre au MCDP jusqu'au 8 janvier 2017.

Le 23 juillet, les visiteurs et visiteuses du Musée sont invités à rencontrer les deux femmes du Guatemala qui leur montreront une démonstration de tissage dans la galerie Expressions, au niveau 6. Leurs produits seront en vente les 23 et 24 juillet dans le cadre d'un marché d'artisans et d'artisanes du monde organisé dans la grande salle d'accueil du Musée. Le marché, organisé par la Boutique du MCDP en collaboration avec Ten Thousand Villages, comprend des articles créés par des femmes dans beaucoup des pays représentés dans l'exposition. Ces articles seront également en vente à la Boutique pendant toute la durée de l'exposition et par la suite.

Il y aura des programmes offerts en galerie tous les jours (de midi à 16 h) jusqu'en septembre, y compris un jeu d'association de cartes fondé sur l'exposition et une activité avec organigramme intitulée " Pouvez-vous travailler? " qui fait comprendre aux visiteurs et visiteuses les obstacles à l'emploi pour les femmes. Autres programmes spéciaux seront organisés pendant la durée de l'exposition, dont une causerie et discussion avec la commissaire de l'exposition originale au Nouveau-Mexique en septembre. Rendez-vous à droitsdelapersonne.ca pour les dernières nouvelles.

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry