Passer au contenu

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté jusqu'au 25 août 2019!

En savoir plus

Le MCDP heureux que la question des impôts fonciers soit réglée

Étiquettes

Détails du communiqué

Le rapport annuel de 2015–2016 a été présenté au Parlement

La décision finale à l'égard de la facture annuelle du Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) en matière de paiements en remplacement d'impôts (PERI) versés à la Ville de Winnipeg offre davantage de certitude au Musée dans sa planification budgétaire et facilite aussi les discussions avec le gouvernement quant aux niveaux de soutien nécessaires pour l'avenir, selon le président-directeur John Young.

" Nous sommes heureux que cette question, restée longtemps en suspens, a été résolue en juin et nous sommes encouragés par les discussions avec le gouvernement du Canada sur nos besoins financiers, maintenant que les niveaux de PERI sont connus ", signale John Young. " Depuis huit ans, les responsables de ce musée présageaient qu'il faudrait davantage de fonds pour couvrir nos obligations liées aux PERI dus à la ville. Nous sommes heureux que le gouvernement a reconnu ce fait et que des solutions sont examinées attentivement. "

Dans le budget fédéral de 2016, on a réservé 105,9 millions de dollars échelonnés sur les cinq prochaines années, et 6,1 millions par année, pour répondre aux besoins en capital et aux besoins opérationnels immédiats de tous les musées nationaux.

John Young a également mentionné que, au bout de ce premier exercice financier complet à titre de musée opérationnel, le Musée a pu recueillir des données concrètes sur les visites et les revenus, ce qui aidera à éliminer les conjectures dans le processus budgétaire, surtout qu'il n'y a jamais eu une institution culturelle comme le MCDP dans un lieu comme Winnipeg.

Le rapport annuel 2015–2016 du MCDP, déposé au Parlement vendredi, montre que le Musée a accueilli plus de 346 000 visiteurs et visiteuses pendant l'année qui s'est terminée le 31 mars, dont 54 % venaient de l'extérieur de Winnipeg – ce qui dépasse largement les projections originales de 250 000 visiteurs et visiteuses au cours de la première année.

" Des experts dans le domaine muséal nous ont dit de nous attendre à une baisse du nombre de visites de 15 à 22 % une fois passée la nouveauté de la première année, remarque John Young. Jusqu'ici, la fréquentation dépasse ce niveau dans notre deuxième exercice financier. "

Jusqu'à présent en 2016–2017, soit du 1er avril au 30 septembre, 175 000* personnes ont visité le Musée, une baisse de 14 %* comparativement à la même période l'année précédente. Par ailleurs, les visiteurs et visiteuses de cette année, pour la même période, venaient à 65 % de l'extérieur de Winnipeg.

Les revenus autogénérés en 2015–2016 s'élevaient à 3,6 millions de dollars, ce qui comprend les entrées payantes, les activités privées, les programmes scolaires et les ventes au détail. Le rapport annuel de 2015–2016, affiché sur le site Web du Musée (droitsdelapersonne.ca), contient les états financiers vérifiés.

Parmi d'autres faits saillants que relève le rapport annuel, intitulé La portée des histoires, mentionnons :

  • Plus de 50 000 élèves de la maternelle à la 12e année ont pris part à une variété de programmes éducatifs menés par le personnel du MCDP.
  • • Le MCDP a été hôte de 423 réunions, événements et programmes, en organisant souvent plusieurs au cours d'une même journée. Beaucoup des groupes qui assistaient aux activités privées ont également visité les galeries du Musée.
  • En août 2015, un espace de galerie ultramoderne, doté d'un système de climatisation, a été ouvert au rez-de-chaussée du Musée pour recevoir des expositions itinérantes ou temporaires. Plus de 11 000 personnes sont venues voir la toute première exposition à y être présentée, soit Magna Carta : Loi, liberté et héritage, en montre pendant cinq semaines. En octobre 2015, elle a été remplacée par XOXO : Une exposition sur l'amour et le pardon, conçue pour que les jeunes enfants et leurs familles découvrent des liens avec des concepts de droits de la personne. De février à septembre 2016, la galerie a accueilli Au-delà du regard : Photographie internationale par des artistes aveugles, qui incitaient les visiteurs et les visiteuses à examiner leurs perceptions des incapacités.
  • • Dans la galerie Expressions, au niveau 6, on a présenté La Couverture des témoins à partir de décembre 2015, lorsque la Commission de vérité et réconciliation (CVR) a déposé son rapport final, jusqu'en juin 2016. Cette puissante installation comprend plus de 800 objets recueillis auprès de site de pensionnats indiens, de survivants et survivantes, de gouvernements, d'églises et de bureaux de bandes.
  • • Le Musée a réitéré son engagement envers la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones au Canada. La bois de bois cintré de la CRV a été réinstallée dans la galerie Inspirer le changement dans une nouvelle exposition sur le travail de la Commission, et un ajout spécial à l'appli mobile du Musée explore les sculptures de la boîte.
  • Le Musée a été l'hôte de " ONE : le Sommet national du maire sur l'inclusion raciale ", d'une durée de deux jours en septembre 2015, qui comprenait des conférences, des discussions, des séances interactives et des conversations diffusées en direct. L'écrivain Joseph Boyden a fait l'allocution d'ouverture.
  • La toute première exposition en plein air du Musée a été lancée pour marquer les 100 ans écoulés depuis que les premières femmes canadiennes ont obtenu le droit de vote. Dans le cadre de l'exposition Laissez-les hurler, créée en partenariat avec Bibliothèque et Archives Canada, les portraits de femmes leaders étaient exposés sur une des parois du fort Gibraltar au parc Whittier pendant el Festival du Voyageur, en février 2016. En janvier, le Musée a organisé une allocution par la très honorable Kim Campbell, première et seule première ministre du Canada, ainsi qu'un programme éducatif avec l'honorable Janice Filmon, lieutenante-gouverneure du Manitoba, pour discuter des démocratiques des femmes.
  • • Une exposition pour marquer l'Année du sport au Canada a été présentée dans la galerie Que sont les droits de la personne? Elle comprend la médaille d'or olympique du légendaire nageur Mark Tewksbury, qui a visité le Musée en juillet 2015, au moment de l'ouverture de l'exposition.
  • Le cinéaste canadien Atom Egoyan et l'actrice Arsinée Khanjian étaient de passage du MCDP en novembre pour une activité visant à souligner les 100 ans écoulés depuis le génocide arménien.

*Compte préliminaire, mis à jour le 24 janvier 2017.

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry