Passer au contenu

En savoir plus

Visitez le Musée pour 5 $ seulement le mercredi 18 septembre de 17 h à 21 h.

En savoir plus

Des bijoux uniques créés à partir des pierres exotiques du Musée

Étiquettes

Détails du communiqué

Winnipeg, le 1er décembre 2016 – Des restants de l'albâtre ayant servi à recouvrir les rampes lumineuses du Musée et du basalte du Jardin de contemplation ont été transformés en bijoux par des artistes du Manitoba. Ces bijoux sont vendus dans la Boutique du Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP), ainsi que des foulards et des cravates en soie, inspirés du motif du " nuage de verre " qui recouvre la façade du Musée.

" Vous pouvez emporter un morceau du Musée avec vous et le porter ", remarque Tristin Tergesen, gestionnaire de la Boutique, qui a eu l'idée en visitant le site du Musée pendant sa construction. " Nous avons gardé des morceaux de ces superbes pierres utilisées dans la construction, les avons transformés et avons ainsi créé des objets qui établissent des liens entre le Musée et les clients. "

Tristin Tergesen mentionne que la Boutique est pleine de produits qui reflètent le Musée et ses thèmes liés aux droits de la personne, choisis avec soin auprès d'artisanes et d'artisans locaux et de sources éthiques internationales afin de constituer un inventaire d'objets-cadeaux et de souvenirs significatifs. Il n'est pas nécessaire de payer de droits d'entrée au Musée pour se rendre à la Boutique, située près l'entrée principale. De plus, le Musée lance une nouvelle boutique en ligne aujourd'hui.

Les collections exclusives de bijoux faits avec l'albâtre et le basalte du Musée ont été conçues par l'artisane Cathy Sutton de la région de l'Entre-les-lacs et par DConstruct, une entreprise manitobaine qui confectionne des bijoux écologiques, faits à la main à partir de matériaux architecturaux recyclés, avec des matières organiques et des textiles obtenus auprès de communautés artisanales dans des pays en développement.

C'est une photographie de la winnipegoise Nancy McMillan, membre du MCDP, qui a inspiré la conception des foulards et des cravates " nuage de verre ". " J'adore l'aspect abstrait de cette collection, le fait qu'elle reflète l'essence du vitrage de l'édifice, les bleus et les gris – et le fait qu'elle vient avec une carte qui explique l'histoire de notre nuage de verre ", explique Rick Plaseski, gestionnaire adjoint et acheteur pour la Boutique.

" Notre objectif n'est pas seulement de créer une belle atmosphère pour les gens qui magasinent à la Boutique et de contribuer aux revenus du Musée, souligne Tristin Tergesen, mais aussi de faire le lien avec le mandat du Musée, qui est de promouvoir l'éducation aux droits de la personne. Alors nous aimons beaucoup trouver ce genre de choses à vendre. " D'autres exemples d'articles liés aux droits de la personne sont décrits dans le document d'information ci-joint.

Magasiner avec conscience et en toute confiance

Exemples d'articles vendus dans la Boutique du MCDP qui suscitent la réflexion :

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits : la première phrase de la Déclaration universelle des droits de l'homme orne des décorations en acier inoxydable, des bijoux, des porte-clés, des tasses, ainsi que des bougies fabriquées par l'entreprise manitobaines Coal and Canary (avec un parfum exclusif au MCDP).

Noble = No Bull : des bijoux de lutte contre l'intimidation sont vendus sur des lanières de cuir; chaque pièce, produite par l'entreprise torontoise The Right Hand Gal, est numérotée afin de suivre la croissance d'une " armée de bonne volonté ".

Chauseettes Conscious Steps : des chaussettes qui ont des effets positifs sur le monde. Chaque modèle de chaussettes appuie une cause différente : lutter contre le VIH, planter des arbres, donner des livres ou de l'eau potable, ou nourrir des enfants.

Jouet The Empathy Toy: un jeu qui encourage la compréhension et l'empathie comme la seule façon de gagner.

Collection " Elles ne sont pas oubliées " : des foulards sur lesquels figure l'image d'une peinture par l'artiste Maxine Noel, originaire du Manitoba, sur le sujet des femmes autochtones disparues ou assassinées. La Boutique vend aussi des œuvres imprimées et des tasses de la même image. Le produit de la vente de ces articles vont à l'Association des femmes autochtones du Canada.

Visages de pensionnats : sculptures de stéatite par l'artiste inuit Alex Alikashuak, qui s'inspire des visages de ses camarades de classe au pensionnat indien de Churchill, au Manitoba, qui lui sont venus dans des rêves.

Pendentifs de la fierté : des bijoux créés par l'artisane Benée Rubin, originaire de Winnipeg. Cette collection comprend aussi des ailes qui s'emboîtent l'une dans l'autre et qui rappellent le vitrage particulier du Musée, conçu pour ressembler aux ailes d'une colombe. Ces ailes peuvent être séparées; une moitié peut donc être offerte à un être cher.

Femmes en action : des vêtements, des accessoires, des décorations et des bijoux faits par des artisanes regroupées en coopératives d'un peu partout dans le monde, y compris des articles tissés du Guatemala et des bijoux de boutons du Maroc, faits par des groupes en vedette dans une exposition du Musée. Le produit de la vente de ces articles sert à appuyer ces coopératives qui améliorent le respect des droits de la personne dans les familles et les communautés de leurs membres.

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry