Passer au contenu

Annonce spéciale.

Entrée gratuite le 1er juillet, fête du Canada, de 10 h à 17 h

Femme, vie, liberté : une nouvelle installation centrée sur les droits des femmes

Une banderole sera exposée au MCDP à compter du jour de l’anniversaire du décès de Jina Mahsa Amini

Mots-clés :

Une banderole blanche est accrochée à un mur, portant les mots "Femme, Vie, Liberté" en noir. De petits carrés de couleur avec du texte sont attachés à la bannière autour du texte. Visibilité masquée.

MCDP, Annie Kierans

Détails du communiqué

Une banderole créée dans le cadre du mouvement pour les droits des femmes au Kurdistan et en Iran sera exposée à partir de demain au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP).

La banderole affiche un slogan utilisé par les mouvements féministes kurdes – « Femme, vie, liberté » – qui est devenu largement connu comme le cri de ralliement du mouvement de résistance au régime iranien. Créée par l’artiste irano‐canadienne Hajar Moradi (elle), la banderole a été portée lors de manifestations de solidarité à Toronto. Les personnes participant à ces manifestations ont ajouté leurs messages de solidarité à la bannière dans différentes langues, notamment le farsi, le kurde, le turc, le chinois, l’hindi, l’anishinaabemowin, l’espagnol, le français et l’anglais.

Hajar Moradi a fabriqué les lettres de la banderole à partir de cordes de tissu tressées, symbolisant les mèches de cheveux des femmes, dont la coupe est devenue un acte mondial de solidarité avec les femmes iraniennes et kurdes tout au long du soulèvement en Iran.

La banderole vise à sensibiliser le public à la lutte que mènent actuellement les femmes iraniennes, kurdes et afghanes pour leurs droits et leur liberté. Elle vise également à cultiver la solidarité internationale en soulignant les défis communs que rencontrent les femmes dans le monde entier.

« J’ai créé cette bannière pour amplifier un message collectif, en rassemblant les voix des femmes au‐delà des frontières, explique Hajar Moradi. Recueillir les messages de soutien et de solidarité et les lire tout en les cousant sur la banderole a été une expérience profondément émouvante. Il est inspirant de reconnaître notre combat collectif contre le patriarcat et de savoir que nous ne sommes pas seules dans cette lutte. »

La banderole sera officiellement inaugurée dans le Corridor communautaire du MCDP demain, à l’occasion de l’anniversaire du décès de Jina Mahsa Amini (elle). Mahsa Amini vivait dans la région kurde de l’Iran. Elle est morte après avoir été arrêtée et torturée par les autorités iraniennes, accusée d’avoir mal porté son hidjab lors d’une visite à Téhéran. Lors de ses funérailles, les femmes ont enlevé leur hidjab et ont commencé à scander « Jin, Jian, Azadî » (« Femme, vie, liberté »), poursuivant la lutte des Kurdes contre des décennies d’oppression par le gouvernement iranien et déclenchant un mouvement mondial en faveur du changement.

Pour en savoir plus sur l’importance de la banderole et sur l’histoire de l’artiste, consultez droitsdelapersonne.ca.

La banderole sera exposée jusqu’au 10 mars 2024. On peut la voir gratuitement à tout moment pendant les heures d’ouverture du Musée.

À propos du Corridor communautaire

Le Corridor communautaire est situé dans le hall des salles de classe The Forks North Portage Partnership, au niveau 1 du MCDP. Cet espace offre une plateforme où les membres de la communauté peuvent partager des œuvres et mener un dialogue constructif sur les droits de la personne. Le Musée accepte les demandes pour l’exposition de la prochaine œuvre jusqu’au 5 novembre 2023. On peut trouver des détails ici.

Personnes-ressources – médias

Rorie McLeod (il/lui)

Menus