Le conseil d’administration du MCDP annonce le départ immédiat du PDG

Mots-clés pour Le conseil d’administration du MCDP annonce le départ immédiat du PDG

Le Jardin de contemplation Stuart Clark du Musée

Photo : MCDP, Aaron Cohen

Détails du communiqué

Le conseil d’administration du Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) a annoncé une action immédiate pour répondre aux récentes allégations de racisme systémique, de discrimination et de harcèlement sexuel au Musée.

« Ces allégations n’ont pas été transmises au conseil d’administration de manière appropriée », a déclaré la présidente du conseil, Pauline Rafferty. « Maintenant que nous avons une meilleure compréhension de ces événements, nous prenons des mesures immédiates et entreprendrons des actions à long terme pour traiter ces problèmes. »

Le conseil d’administration et le président‐directeur général du MCDP, John Young, Ph. D., ont convenu qu’il est dans l’intérêt du Musée qu’il quitte ses fonctions immédiatement. Mme Rafferty, la présidente du conseil d’administration, a accepté de diriger l’organisation à titre de PDG intérimaire jusqu’à ce qu’un nouveau ou une nouvelle PDG soit en place.

« Nous agirons rapidement pour améliorer les processus et les politiques du Musée, et pour rétablir les relations et la confiance avec notre personnel et ceux que nous avons laissés tomber, en particulier les communautés noires et autochtones, les personnes de couleur et les communautés LGBTQ2+ », a déclaré Mme Rafferty. « Nous nous excusons sans réserve pour ce qui s’est passé et nous savons que la lutte contre le racisme systémique, l’homophobie, l’inégalité et toutes les formes d’intolérance doit être continue et prioritaire. »

Un examen externe et indépendant du Musée, mené par Laurelle Harris, est déjà en cours. Mme Harris est une spécialiste hautement qualifiée sur les questions de droits de la personne, d’équité et d’inclusion. L’examen portera sur les politiques, les pratiques et la culture du lieu de travail du Musée afin de répondre aux allégations d’oppression systémique.

L’examen initial portera sur les expériences de racisme systémique et d’autres formes de discrimination, ainsi que sur la censure du contenu LGBTQ2+, qu’ont décrit des membres du personnel actuels et anciens du MCDP jusqu’au 22 juin 2020. Cet examen initial sera suivi d’un examen complet, à l’échelle de l’institution, de toutes les politiques et pratiques du Musée et permettra au personnel actuel et ancien de partager des expériences supplémentaires. Les conclusions préliminaires du rapport de la tierce partie seront reçues d’ici le 31 juillet 2020. Le rapport fournira des solutions et des recommandations qui permettront d’apporter des changements culturels significatifs au sein de notre institution.

Le conseil d’administration a également créé un nouveau comité de la diversité et de l’inclusion, présidé par l’administratrice Julie Jai, qui est une ancienne membre du Tribunal des droits de la personne de l’Ontario et possède une vaste expérience des questions de réconciliation et de droits de la personne. Ce comité agira rapidement pour donner suite aux conclusions du rapport de Mme Harris et s’engage à en faire connaître les résultats et les recommandations.

« Entre‐temps, nous comprenons que nous avons du travail à faire maintenant », a signalé Mme Rafferty. « Dans le cadre de ce travail, le conseil d’administration rencontrera le personnel du Musée pour entendre leurs expériences et pour mieux comprendre leurs préoccupations. Nous allons également prendre contact avec nos partenaires et commanditaires pour connaître leurs points de vue, réitérer notre soutien aux droits de la personne et envisager des solutions à mesure que nous avançons. 

« Nous savons que les deux dernières semaines ont été difficiles pour le personnel et les bénévoles du Musée, ses membres, ses donateurs et donatrices et la communauté, et nous nous en excusons. Cela est particulièrement vrai pour tous ceux et toutes celles qui voient le Musée comme un lieu dédié aux droits de la personne, à la compréhension, à la promotion du respect et à l’encouragement de la réflexion. Nous reconnaissons que nous devons nous conformer à des normes plus élevées. 

« Enfin, le conseil d’administration tient à remercier les nombreux membres du personnel du Musée qui ont travaillé sans relâche et qui s’efforcent de défendre les valeurs du Musée chaque jour. »

Le conseil d’administration s’est engagé à fournir des mises à jour et des communications continues et à rendre des comptes, alors que le Musée s’efforce de franchir les étapes nécessaires pour apporter un changement réel et durable, a signalé Mme Rafferty.

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry