Le MCDP salue l’arrivée d’une nouvelle dirigeante, une étape cruciale vers des changements constructifs

Mots-clés pour Le MCDP salue l’arrivée d’une nouvelle dirigeante, une étape cruciale vers des changements constructifs

Exterior shot of the Museum at an upward angle.

Détails du communiqué

Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui de la nomination d’Isha Khan, avocate manitobaine spécialisée en droits de la personne, au poste de présidente‐directrice générale.

La présidente du Conseil d’administration, Pauline Rafferty, a déclaré que cette nomination est une étape cruciale et constructive pour rétablir la confiance envers l’engagement du Musée en faveur des droits de la personne. La nomination de cinq ans, qui commence le 17 août, a été annoncée aujourd’hui par l’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien.

Isha Khan

« Isha Khan possède l’expérience personnelle et professionnelle requise pour mener l’organisation au travers des changements nécessaires que nous avons entrepris », a signalé Mme Rafferty. « En travaillant en étroite collaboration avec le Conseil d’administration du MCDP, elle veillera à ce que cet important musée national réponde aux normes les plus élevées en matière d’inclusion, de diversité et de respect. »

Mme Khan a consacré sa carrière à défendre l’inclusion et l’égalité. Pendant près d’une décennie, elle a travaillé à l’avancement des droits à titre de directrice générale et avocate‐conseil principale de la Commission des droits de la personne du Manitoba En octobre dernier, elle a été nommée par le ministre de la Sécurité publique pour coordonner l’examen des conditions des personnes incarcérées dans les pénitenciers fédéraux. Elle est présidente du conseil d’administration de Centraide Winnipeg, membre du comité sur l’équité de la Société du Barreau du Manitoba et l’une des fondatrices du chapitre winnipégois du Conseil canadien des femmes musulmanes. Voir ci‐dessous pour plus d’information.

Dans un premier temps, elle veillera à ce que le MCDP reflète pleinement les valeurs des droits de la personne sur son lieu de travail et dans tout ce qu’il fait. « Je m’engage à mener le dur travail à venir qui permettra au Musée d’être un lieu de travail diversifié et accueillant pour tous les membres de son personnel. »

Mme Khan a déclaré qu’elle accueille avec enthousiasme l’occasion de diriger le Musée vers l’avenir et de trouver de nouvelles façons d’inciter les gens, partout dans le monde, à agir pour les droits de la personne. « Le MCDP a beaucoup de potentiel pour devenir une voix nationale forte et efficace pour l’éducation et l’action en faveur des droits de la personne. »

Elle a l’intention de prendre des mesures décisives pour apporter des changements au Musée, en s’appuyant sur le personnel, les parties prenantes et les recommandations formulées dans le cadre d’un examen externe indépendant commandé par le Conseil d’administration du MCDP en juin. Le rapport intérimaire de la première phase de l’examen, qui comprend 44 recommandations de changement, a été rendu public le 5 août. La deuxième phase de l’examen commencera bientôt.

Au sujet d’Isha Khan

  • Depuis octobre dernier, Isha Khan a travaillé à l’examen des conditions de confinement des personnes incarcérées en isolement dans 14 pénitenciers fédéraux du Canada. Elle a préconisé la libération de personnes placées en isolement et a formulé des recommandations visant à modifier les conditions de détention, notamment en offrant un meilleur accès aux services de santé mentale, aux programmes spirituels et à d’autres interventions.
  • Elle a été directrice générale et avocate‐conseil principale de la Commission des droits de la personne du Manitoba de 2015 à 2019, où elle supervisait les activités de l’organisme et administrait un mécanisme statutaire de traitement des plaintes. Pendant qu’elle occupait ce poste, elle a dirigé l’élaboration d’un plan stratégique visant à améliorer l’organisme par le biais de diverses initiatives, dont la création d’un conseil d’aîné.e.s et une stratégie globale de réduction des temps d’attente. Elle a également fait la promotion de l’égalité et a sensibilisé le public aux droits de la personne et à l’inclusion lors d’événements publics, de consultations et de conférences, et a organisé les Prix des droits de la personne du Manitoba. De 2010 à 2015, Mme Khan a été avocate‐conseil principale de la Commission.
  • Elle est membre du comité sur l’équité de la Société du Barreau du Manitoba.
  • Mme Khan est présidente du conseil d’administration de Centraide Winnipeg, où elle a travaillé comme directrice du développement organisationnel de 2007 à 2010, créant des pratiques saines en matière de ressources humaines et de développement organisationnel, et dirigeant des initiatives d’élaboration de politiques et de gestion du changement.
  • Elle siège actuellement au comité exécutif du Conseil canadien des femmes musulmanes (chapitre de Winnipeg), dont elle dirige les activités et où elle anime des ateliers sur le droit de la famille canadien, la violence familiale et le racisme. Elle a également établi des liens avec la communauté par le biais de consultations dans les domaines des services sociaux, de la jeunesse et des relations interconfessionnelles.
  • En 2018 et 2019, Mme Khan a été membre exécutif du conseil d’administration du Manitoba Council of Administrative Tribunals, où elle a supervisé les opérations générales de cet organisme bénévole sans but lucratif qui offre une formation aux membres des conseils et des tribunaux nommés par le gouvernement sur des questions telles que la gouvernance et la rédaction de décisions.
  • En 2016, elle a été chargée de cours et conférencière au Global College de l’Université de Winnipeg, où elle a donné un cours de premier cycle sur les perspectives des droits de la personne au Canada.
  • Mme Khan est l’ancienne présidente du conseil d’administration du Conseil des services communautaires du Manitoba, où elle a siégé de 2011 à 2016, examinant les demandes de financement de projets communautaires.
  • De 2000 à 2007, elle a géré une pratique active du contentieux à Calgary (Borden Ladner Gervais), axée sur les questions de travail et d’emploi; elle fournissait notamment des conseils sur les fusions et acquisitions d’entreprises.
  • Elle a également siégé aux tribunaux de révision du Régime de pensions du Canada, présidant des audiences administratives dans tout le sud de l’Alberta en vertu du Régime de pensions du Canada et de la Loi sur la sécurité de la vieillesse.
  • Mme Khan est diplômée de l’Université du Manitoba et de l’Université de Victoria.

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry