Passer au contenu

En savoir plus

Visitez le Musée pour 5 $ seulement le vendredi 13 décembre de 17 h à 21 h.

En savoir plus

Un dissident russe défend la démocratie et les droits de la personne

Étiquettes

" "

Photo: CMHR, John Woods

Détails du communiqué

L’un des plus ardents défenseurs de la démocratie et des droits de la personne fera une allocution au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) le 30 octobre 2018 dans le cadre de la série de conférences du président.

Journaliste, cinéaste et militant politique, Vladimir Kara-Murza est l’un des principaux opposants au président de la Russie Vladimir Poutine. En 2015, il a frôlé la mort après avoir été empoisonné, trois mois après la mort de son bon ami Boris Nemtsov, chef de l’opposition, tué par balle sur un pont près du Kremlin. En 2017, Vladimir Kara-Murza a été empoisonné de nouveau.

Ne se laissant pas intimider, il continue de voyager partout dans le monde pour conscientiser les gens à la corruption et aux violations des droits de la personne en Russie. Il a fait campagne active auprès des gouvernements étrangers pour qu’ils adoptent des lois empêchant les dirigeants corrompus de faire passer leur argent dans des institutions financières étrangères, y compris la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus de 2017 au Canada et la Magnitsky Actde 2012 aux États-Unis.

« Les droits de la personne sont universels, et la responsabilité pour la violation de ces droits devrait également être universelle », signale Vladimir Kara-Murza, qui est à la tête d’un groupe prodémocratie appelée Russie ouverte. « Ceux et celles qui ne respectent pas les normes de la démocratie dans leur propre pays ne devraient plus profiter de la démocratie en Occident. »

Lorsqu’il ne voyage pas, Vladimir Kara-Murza vit en Russie et à Washington, dans le District de Columbia, où il est chroniqueur pour The Washington Post. En septembre, il a été l’un des porteurs du cercueil du sénateur américain John McCain. Une entrevue réalisée récemment par le MCDP avec Vladimir Kara-Murza a été publiée en ligne.

Les médias sont invités à rencontrer Vladimir Kara-Murza et le président-directeur général du MCDP, John Young, le 29 octobre. Les médias sont également invités à assister à la conférence du 30 octobre à 18 h 30. Le prix d’entrée est de 20 $ pour les membres du public (prix réduit pour les membres, les aînés et aînés et les étudiants et étudiantes). La conférence sera diffusée en direct par l’entremise du site Web du Globe and Mail.

ACTIVITÉ : Possibilité d’entrevue (en anglais et en français) avec le dissident russe Vladimir Kara-Murza 

DATE : Le lundi 29 octobre, à 13 h 30

LIEU : MCDP, galerie Les droits aujourd’hui, au niveau 5 (veuillez arriver par l’entrée des groupes) 85 Israel Asper Way

John Young, ancien professeur d’université spécialisé en études sur la Russie post-soviétique, a rencontré Vladimir Kara-Murza le printemps dernier et a été impressionné par son engagement envers la démocratie face à un régime autoritaire.

« Il faut des personnes courageuses et engagées pour continuer à défendre les droits de la personne même lorsque leur vie est en danger », remarque John Young, qui a vécu et travaillé en Russie à différentes époques sur une période de 20 ans (de 1988 à 2008) et qui a été témoin du passage du régime soviétique communiste à la perestroïka (réforme économique et politique) menée par Mikhail Gorbatchev ainsi que du retour des nombreuses pratiques totalitaires sous Poutine.

Toutefois, Vladimir Kara-Murza a de grands espoirs pour l’avenir de son pays, notant que des dizaines de milliers de jeunes russes ont récemment manifesté dans les rues.

« C’est très bon signe, vu que ces jeunes forment l’avenir du pays. Beaucoup d’entre eux sont nés pendant le régime de Poutine et on serait porté à croire qu’ils seraient complètement endoctrinés par le Kremlin et sa propagande, et pourtant, il s’agit de la génération qui, de plus en plus, descend dans les rues pour dire « Ça suffit! ». D’ailleurs, notre travail vise principalement les jeunes. Nous voulons leur donner les outils nécessaires pour qu’ils deviennent des citoyens et citoyennes engagés, informés. »

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry