A A

Origines du projet

Israel Asper. Photo : Gideon Lewin

Le Musée canadien pour les droits de la personne est la réalisation du rêve de feu Israel Asper, O.C., O.M., C.R., LL.D., philanthrope et fondateur de la CanWest Global Communications Corporation.

En tant que Canadien fier et reconnaissant, M. Asper voulait créer un lieu où les Canadiens et les Canadiennes, plus particulièrement les jeunes, pourraient recevoir de l’information sur les droits de la personne et l’importance de protéger ces droits. On peut considérer que le Musée est le couronnement de ses réalisations personnelles.

Pendant toute sa vie, M. Asper a soutenu de nombreux projets jeunesse et d’enseignement. Par l’entremise de la Fondation Asper, il a mis sur pied un programme visant à sensibiliser les jeunes du Canada à l’histoire de l’Holocauste et à ce que représente la protection des droits de la personne pour tous. Le programme a attiré des jeunes Canadiens et Canadiennes des quatre coins du pays, mais M. Asper était d’avis qu’il fallait en faire davantage.

M. Asper croyait que le Canada devait se doter d’un lieu où les étudiants pourraient se familiariser sur un vaste éventail de questions liées aux droits de la personne d’un point de vue canadien. Lorsqu’il est décédé en 2003, sa famille a poursuivi sa vision, y compris sa femme Ruth (Babs) et leurs trois enfants, Gail, David et Leonard. Mme Gail Asper a joué un rôle charnière dans la recherche des appuis que le grand public, les sociétés, les syndicats et les personnes ont accordés à cette idée. En 2008, le gouvernement du Canada a créé le Musée canadien pour les droits de la personne et lui a confié le mandat d’explorer le thème des droits de l’homme, en portant une attention particulière, mais non exclusive, au Canada.

En 2014, la Ville de Winnipeg a honoré les réalisations remarquables d’Israel Asper en renommant Israel Asper Way une section de la rue en face du Musée.