Se souvenir des enfants

Une rencontre entre la communauté et la recherche universitaire

Du dimanche 23 octobre au mardi 25 octobre 2022

Cette activité est passée.

Mots-clés pour Se souvenir des enfants

Boîte rectangulaire en bois cintré sculptée par l'artiste salish du littoral Luke Marston, qui a étuvé, courbé et sculpté la boîte dans le style traditionnel à partir d'une seule pièce de cèdre rouge sacré et ancien. Les styles artistiques et l'imagerie de ses panneaux sculptés représentent les cultures distinctes des anciens pensionnaires inuits, métis et des Premières Nations. Deux côtés de la boîte sont visibles, qui présentent tous deux un visage peint et sculpté dans le bois.

MCDP, Aaron Cohen

Détails de l'activité

Prix :

Gratuit

Lieu :

Salle Buhler, niveau 1, Musée canadien pour les droits de la personne

Le département de la recherche et du développement universitaire du Centre national pour la vérité et la réconciliation organisera en octobre prochain un rassemblement de trois jours qui réunira la communauté et des chercheur·e·s universitaires pour échanger leurs expériences, leurs défis et leurs réussites en matière de recherche et de travail sur les enfants disparus et les sépultures non marquées.

La réunion sera intégrée dans une cérémonie, comprendra des occasions structurées pour les intervenant·e·s de présenter leurs recherches et leurs expériences et créera un espace pour que les gens puissent dialoguer. Elle sera également l’occasion d’élaborer des documents de discussion clés qui permettront de faire avancer les programmes de développement universitaire, de politiques et de recherche.

Kimberly Murray, interlocutrice spéciale pour les enfants disparus et les tombes et sépultures anonymes, sera la conférencière principale de l'événement.

Plus de détails seront fournis ici dans les semaines à venir concernant le programme, les déplacements et d'autres informations importantes relatives à la réunion.

Les inscriptions à cet événement débutent le 15 septembre 2022.

Au sujet de la conférencière

Kimberley Murray est membre de la Nation mohawke de Kahnesatake et interlocutrice spéciale pour les enfants disparus et les tombes et sépultures anonymes. Elle est actuellement la dirigeante principale du nouveau Secrétariat des survivants des Six Nations de la rivière Grand, où elle cherche à faire la lumière sur les enfants disparus et les tombes anonymes à l’Institut Mohawk. Kimberley a été la directrice générale de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, où elle a travaillé à faire en sorte que les survivants et les survivantes du système des pensionnats du Canada puissent se faire entendre et demeurent dans les mémoires, ainsi qu’à promouvoir la réconciliation entre les Autochtones et les non‐Autochtones.

Mme Murray est lauréate de nombreux prix, dont la médaille Dianne‐Martin pour la promotion de la justice sociale par l’entremise du droit ; le Prix pour l’accès, l’équité et les droits de la personne (affaires autochtones) de la Ville de Toronto ; le prix Guthrie de la Fondation du droit de l’Ontario ; le prix Laura‐Legge du Barreau de l’Ontario ; et le Prix national d’excellence décerné aux Autochtones de 2017, dans la catégorie du droit et de la justice. En 2015, l’Association du Barreau autochtone lui a accordé le titre de conseillère des peuples autochtones (C.P.A.). Plus récemment, Kimberley a reçu la Médaille de distinction en administration publique du lieutenant‐gouverneur.

Informations sur le soutien en santé

Si vous êtes un·e survivant·e et que vous avez besoin d’un soutien émotionnel, une ligne d’écoute nationale est disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept :

Ligne de soutien aux survivant·e·s des pensionnats : 1–866-925‑4419.

Veuillez noter que ce programme pourrait être changé ou annulé sans préavis.