Passer au contenu

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté jusqu'au 25 août 2019!

En savoir plus

« Take the Indian » : de la musique et de la réflexion sur la reconciliation au MCDP

Étiquettes

Détails du communiqué

Une représentation spéciale de l'œuvre originale d'Andrew Balfour, intitulée " Take the Indian: A Vocal Reflection on Missing Children " aura lieu au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) la semaine prochaine, en partenariat avec Camerata Nova. La soirée comprendra une cérémonie traditionnelle et une discussion de groupe avec des aînés et aînées autochtones qui sont également des survivants et survivantes des pensionnats.

Andrew Balfour, d'ascendance crie, a créé cette œuvre bouleversante au sujet du sombre héritage des pensionnats autochtones après avoir assisté à des audiences publiques de la Commission de vérité et réconciliation. La pièce sera interprétée par l'ensemble vocal Camerata Nova, fondé par Andrew Balfour, qui en est aussi le directeur artistique. Dirigée par Mel Braun, l'œuvre (écrite pour chorale) comprend le violoncelliste Yuri Hooker, Cory Campbell qui chante et joue du tambour traditionnel, et de la chorégraphie par Andrew Balfour – dans le rôle de l'" Indien blessé ", alors que d'autres personnes représentent l'esprit du " trickster ", l'esprit d'un aîné autochtone traditionnel, des corbeaux (prêtres) et des enfants.

Le MCDP a aidé à organiser cette soirée dans le cadre de son engagement à contribuer à la conversation nationale sur la réconciliation de façons diversifiées et significatives. Les billets sont de 18 $ par adulte. Ceux et celles qui assisteront au concert recevront aussi un laissez-passer pour revenir gratuitement au Musée et explorer la Couverture des témoins, une installation artistique puissante composée de 800 objets liés aux pensionnats d'un peu partout au Canada, avant la fin cette exposition, le 25 juin.

Activité : " Take the Indian " : représentation et discussion avec des survivants et survivantes

Date/heure : Le mercredi 25 mai de 19 h à 20 h 30

Lieu : Salle Bonnie & John Buhler, Musée canadien pour les droits de la personne, 85 Israel Asper Way

À l'origine, la pièce Take the Indian avait été commandée par le Winnipeg Symphony Orchestra pour son festival de musiques nouvelles de 2015, où a eu lieu la première mondiale. Le titre fait référence à l'intention officielle des pensionnats indiens, soit de " tuer l'Indien au cœur de l'enfant " (" take the Indian out of the child "). Andrew Balfour indique qu'il espère reprendre de tels mots blessants utilisés contre les enfants autochtones et de les utiliser pour promouvoir la guérison. Voir l'article de blogue par Andrew Balfour au sujet de sa pièce.

Personnes-ressources – médias

Louise Waldman

Carolyn Rickey