Passer au contenu

En savoir plus

Visitez le Musée pour 5 $ seulement le mercredi 25 septembre de 17 h à 21 h.

En savoir plus

Une exposition composée de 800 morceaux de l’histoire des pensionnats ouvre au MCDP à l’aube du dépôt du rapport final de la CVR

Étiquettes

Deux personnes regarde une grande oeuvre d'art composée d'objets fixés dans des cadres de cèdre; il y a une porte ouverte au centre de l'oeuvre.

Photo : MCDP, Jessica Sigurdson

Détails du communiqué

Une chaussure abîmée. Des tresses de cheveux. Un trophée de hockey. Une porte en bois. Une photographie en noir et blanc. Un morceau de vitrail.

Il s’agit de témoins silencieux de l’époque des pensionnats indiens (1870–1996). Combinés à quelque 800 autres objets recueillis à 77 endroits d’un bout à l’autre du Canada, ils se font maintenant entendre dans le contexte d’une œuvre d’art de 12 mètres de longueur créée par l’artiste Carey Newman en tant que monument aux enfants.

L’exposition La Couverture des témoins a été ouverte aujourd’hui au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP), à l’aube du dépôt à Ottawa du rapport final et historique de la Commission de vérité et réconciliation (CVR). Le Musée accueille l’exposition jusqu’à la fin juin 2016.

« À titre de musée national consacré à l’éducation aux droits de la personne, nous nous engageons à exercer un rôle pour mettre en œuvre la réconciliation », a indiqué John Young, président-directeur général du MCDP lors d’une conférence de presse tenue dans le Musée aujourd’hui avec l’artiste et des survivant. « Cette œuvre puissante est parmi les plusieurs expositions et programmes qu’offre notre musée pour aider à sensibiliser les visiteurs et les visiteuses à l’héritage des pensionnats dans le but de favoriser l’empathie, le respect mutuel et le désir pour la réconciliation. »

Dans son rapport sommaire, la CVR a fait référence en particulier au MCDP et à d’autres musées nationaux, les décrivant comme des lieux de promotion de la réconciliation par l’éducation (page 269).

Carey Newman, dont le père est un survivant des pensionnats, a expliqué qu’il a fait la Couverture des témoins pour les personnes qui veulent apprendre et sont prêtes à travailler ensemble à un avenir meilleur. Son équipe et lui ont voyagé pendant plus d’une année, parcourant 200 000 kilomètres et allant dans tous les coins du Canada pour recueillir des objets et des histoires. Un documentaire sur le projet a été complété tout récemment. Une version de 8 minutes sera projetée dans l’exposition au MCDP.

« J’ai créé ce monument pour témoigner de la force de mon people, et j’espère que chaque personne qui est témoin de cette œuvre sera touchée de quelque façon », mentionne Carey Newman (Ha-Yalth-Kin-Geme), artiste et maître sculpteur des Premières Nations de l’île de Vancouver. « Si La Couverture des témoins permet de sensibiliser même une seule personne qui découvre cette partie difficile de l’histoire canadienne, alors elle aura eu un impact. »

L’installation artistique est une grande structure en cèdre qui soutient des centaines d’objets, dont la plupart sont expliqués dans une appli mobile unique que les visiteurs et les visiteuses peuvent télécharger sur leur appareil iOS (ou ils peuvent emprunter un appareil préchargé en galerie). Une porte récupérée du pensionnat de St. Michael, à Alert Bay, en Colombie-Britannique, est laissée entrouverte pour que les gens puissent traverser la structure vers une présentation multimédia de l’autre côté. Le MCDP a aussi développé un mur de réflexion, où les visiteurs et les visiteuses peuvent exprimer leurs pensées en ajoutant un mot à un collage qui rappelle la couverture. Cet élément est offert en galerie et en ligne.

-30-

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry