Culpabilité et décolonisation : gérer ses émotions dans la poursuite de l'action

Atelier et projet de recherche avec une spécialiste de musée

Les 15, 16, 17 et 18 juin 2023

Mots-clés pour Culpabilité et décolonisation : gérer ses émotions dans la poursuite de l'action

 Une personne regarde une alcôve sur les pensionnats au Musée canadien pour les droits de la personne. Deux petits bureaux sont placés au milieu de l’espace. Une grande image d’élèves autochtones assis à des bureaux dans un pensionnat se trouve sur le mur du fond et des images et des objets se trouvent sur les murs latéraux.

Détails de l'activité

Prix :
Gratuit
Lieu :
Point de rencontre dans la salle Buhler; les séances auront lieu dans les galeries
Programme :

Les 15, 16, 17 et 18 juin
Séances à 10 h 30, 13 h et 15 h

Langue et accessibilité :
Les ateliers se dérouleront en anglais.

Que ressentez‐vous après avoir visité un musée qui présente des histoires importantes et parfois difficiles ? Comment canaliser ces émotions pour les transformer en actions positives ?

Venez participer à un atelier et à un projet de recherche sur la manière de gérer ces réactions émotionnelles, en particulier lorsque l’on est témoin des effets de la colonisation.

Sierra McKinney, doctorante au département d’anthropologie de l’Université de Montréal, animera l’atelier et fournira une boîte à outils aux participant·e·s.

Chaque séance mettra en lumière des histoires et des objets exposés dans les galeries du Musée et offrira aux personnes participantes un espace pour parler des expériences qu’elles ont vécues en apprenant ces histoires difficiles. En outre, elles discuteront de la manière dont elles peuvent canaliser leurs émotions, comme la tristesse ou la culpabilité, pour passer à l’action.

Les séances appuieront le projet de recherche doctorale de Sierrra McKinney sur le rôle des musées dans la prise en compte des émotions lors de la découverte d’histoires difficiles.

On invitera les participant·e·s à remplir un questionnaire avant et après l’atelier de 75 minutes. Les commentaires reçus aideront à développer des ressources pour les musées du Canada qui créent des programmes liés à la solidarité et à la réconciliation.

Bien que cette séance ait été créée en pensant aux personnes d’ascendance coloniale et aux autres personnes non autochtones du Canada, toute personne âgée de plus de 18 ans est invitée à participer à cet atelier.

Inscription

Le jeudi 15 juin

10 h 30
13 h
15 h

Le vendredi 16 juin

10 h 30
13 h
15 h

Le samedi 17 juin

10 h 30
13 h
15 h

Le dimanche 18 juin

10 h 30
13 h
15 h

Si vous voulez en savoir plus, veuillez communiquer avec le Musée à l’adresse programmes.publics@droitsdelapersonne.ca.

Sierra McKinney

Femme blanche aux cheveux et aux yeux bruns, portant des lunettes rectangulaires foncées.
Sierra Mckinney (elle)

Sierra McKinney (elle) est doctorante au département d’anthropologie de l’Université de Montréal. Spécialisée en archéologie et en études muséales, Sierra cherche à développer des ressources accessibles, affectives et basées sur le dialogue pour l’éducation au patrimoine.

Ses recherches utilisent les collections muséales pour favoriser le dialogue et aider les personnes non autochtones du Canada à faire face aux émotions négatives, telles que la honte et la culpabilité, qui peuvent se développer lorsqu’elles apprennent une histoire coloniale difficile. Cette recherche découle de ses propres expériences de travail dans des musées du Canada, notamment à Calgary, en Alberta, où elle a grandi, et à Victoria, en Colombie‐Britannique, où elle a étudié à l’université. Cette recherche est financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Veuillez noter que ce programme pourrait être changé ou annulé sans préavis.