Couverture des témoins : Un héritage à préserver (Galerie du niveau 1)

Du 30 avril 2021 au 1er mai 2022

Mots-clés pour Couverture des témoins : Un héritage à préserver

Une grande installation artistique horizontale avec un cadre en bois composé de multiples losanges et rectangles sur lequel sont fixés de nombreux objets. Une porte à moitié ouverte se trouve au milieu de l’installation.

Photo : MCDP, Jessica Sigurdson

Détails de l'exposition

L’exposition Couverture des témoins : Un héritage à préserver explore une puissante installation artistique créée par le maître sculpteur Carey Newman. La Couverture des témoins témoigne des vérités des survivants et survivantes des pensionnats afin de favoriser la compréhension entre les peuples autochtones et non autochtones. Nous vous invitons à être témoins à votre tour et à suivre les travaux du Musée pour conserver cette œuvre importante pour les générations à venir.

Plus de 130 pensionnats indiens ont existé partout au Canada pendant plus d’un siècle. Ils visaient à détruire les communautés et les modes de vie autochtones. Ce système faisait partie d’un processus plus vaste de colonisation et de génocide.

La Couverture des témoins a été créée pour rendre honneur aux enfants forcés de faire partie du système des pensionnats indiens au Canada. Elle prend la forme d’une « couverture » en cèdre et comprend plus de 800 morceaux de l’histoire des pensionnats indiens.

Ces objets ont été offerts par des survivants et survivantes des pensionnats et leurs familles, des conseils de bandes et des centres d’amitié. De nombreux objets ont été récupérés sur les sites d’anciens pensionnats. Parmi les contributions, il y a des lettres, des photos, des témoignages, des livres, des vêtements, des œuvres d’art et des fragments de bâtiments. Les responsables du système des pensionnats, soit certaines Églises et le gouvernement du Canada, ont également fait don de morceaux à inclure dans l’installation.

Après plusieurs années de déplacements et d’exposition au Canada, la Couverture des témoins doit faire l’objet de travaux minutieux en vue de conserver ses nombreux et divers éléments et de stabiliser la couverture en vue de son exposition. Des spécialistes en conservation s’emploient à répertorier, à photographier et à conserver tous les éléments de la Couverture. Les documents liés au processus de collecte sont préservés, ce qui permettra de mieux comprendre l’importance de l’œuvre.

Le Musée a collaboré avec le personnel de l’Institut canadien de conservation afin de bien comprendre les soins requis, puis a fait appel à l’expertise de l’équipe de conservation du Musée du Manitoba pour diriger ce projet. Les traitements sont effectués dans cette galerie, ainsi que sur place, au laboratoire de conservation du Musée du Manitoba.

Cette exposition invite les gens à explorer les impacts des difficultés courantes de conservation, à se renseigner sur les aspects techniques du travail de conservation et à témoigner de cet aspect important de la responsabilité du Musée de prendre soin de la Couverture des témoins. Ce travail est réalisé en collaboration avec l’artiste et son équipe et rend hommage aux perspectives, aux compétences et à l’expérience des personnes autochtones. Il représente également un engagement en faveur de la réconciliation par l’action.

Couverture des témoins

Une grande installation artistique horizontale avec un cadre en bois composé de multiples losanges et rectangles sur lequel sont fixés de nombreux objets. Une porte à moitié ouverte se trouve au milieu de l’installation.

La Couverture des témoins a été créée pour rendre honneur aux enfants forcés de faire partie du système des pensionnats indiens au Canada. Elle prend la forme d’une « couverture » en cèdre et comprend plus de 800 morceaux de l’histoire des pensionnats indiens.

Photo : MCDP, Jessica Sigurdson
Une personne portant des gants bleus inspecte de près une grande œuvre d’art composée de nombreux objets variés fixés sur des morceaux de bois.

En mars 2020, des spécialistes de l’Institut canadien de conservation ont inspecté laCouverture des témoins, fourni un rapport d’état détaillé et proposé un plan de traitement. La conservation consiste à évaluer l’état de l’œuvre, puis à effectuer une série de traitements appropriés sur le plan culturel et scientifique pour la préserver.

Photo : MCDP, Jessica Sigurdson

Navigation dans les diapositives

Découvrez les histoires de survie tissées dans la Couverture des témoins et découvrez le travail de conservation minutieux qui lui permettra de transmettre les histoires des survivants et survivantes des pensionnats aux générations futures.

L’exposition Couverture des témoins : Un héritage à préserver sera présentée dans la galerie du niveau 1 à partir du 30 avril 2021. Cette exposition est présentée en même temps que Artivisme, une exposition qui explore l’expression artistique comme moyen de répondre avec puissance aux violations à grande échelle des droits de la personne. Elle présente le travail de six artistes et collectifs d’art dont l’œuvre adopte une approche militante pour exposer, dénoncer et prévenir les atrocités de masse.

L’exposition Couverture des témoins : Un héritage à préserver est présentée avec le généreux soutien de :

L’équipe de la Couverture des témoins souhaite reconnaître le soutien des groupes suivants :

  • Les survivantes et survivantes des pensionnats, qui ont financé ce projet par l’entremise de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens
  • Commission de vérité et réconciliation du Canada
  • Affaires autochtones et du Nord Canada
  • Rina M Bidin Foundation
  • Media One
  • Victoria Native Friendship Centre
  • Acumen Communications
  • Institut canadien de conservation
  • Camosun College

Pour en savoir plus sur la Couverture des témoins, téléchargez l’appli mobile (bilingue; pour appareils iOS seulement) qui vous permettra de l'explorer en détail.

Explorer ce sujet

« Picking Up the Pieces : The Making of the Witness Blanket »

Mots-clés pour « Picking Up the Pieces: The Making of the Witness Blanket »
Une grande oeuvre d'art composée d'objets placés dans des cadres en cèdre.

Enfances oubliées

Des années 1880 aux années 1990, plus de 150 000 enfants métis, inuits et des Premières Nations sont arrachés à leur famille et envoyés dans des pensionnats indiens, souvent situés loin de chez eux. Beaucoup d’élèves souffrent de négligence et d’abus. Des milliers d’enfants meurent.

Mots-clés pour Enfances oubliées
A group of boys wearing pyjamas kneels on single beds with heads bowed and hands clasped as if in prayer. A woman stands in the room with her hands clasped in a similar manner.

Vérité et réconciliation : quelle sera la suite ?

Par Karine Duhamel, chercheure-conservatrice du contenu autochtone

La présente série d’articles de blogue porte sur la façon dont nous présentons le contenu autochtone et abordons la réconciliation au Musée.

Mots-clés pour Vérité et réconciliation : quelle sera la suite?
Un plan rapproché d’une boîte en bois, sur laquelle est sculpté un visage dont la bouche est recouverte d’une main peinte en rouge.

Pourquoi la réconciliation ? Pourquoi maintenant ?

Par Karine Duhamel

Depuis la publication du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation en 2015, de plus en plus de Canadiens et de Canadiennes semblent adhérer à l’idée de réconciliation.

Mots-clés pour Pourquoi la réconciliation? Pourquoi maintenant?
Visages sculptés en bois.

Les rouages de la réconciliation

Par Karine Duhamel

Lorsque j’étais enfant, je visitais souvent des musées. J’ai été chanceuse de pouvoir voyager avec ma famille et de visiter des espaces d’interprétation d’un bout à l’autre du pays.

Mots-clés pour Les rouages de la réconciliation
Un plan rapproché d’une boîte en bois, sur laquelle est sculpté un visage dont la bouche est recouverte d’une main peinte en rouge.

La réconciliation : un mouvement d’espoir ou de culpabilité ?

Par Karine Duhamel

Dans mon dernier article, j’ai parlé de la réconciliation comme une invitation à créer un avenir nouveau pour tous et toutes, un chemin vers une vie meilleure autant pour les Autochtones et que pour le reste des Canadiens et des Canadiennes.

Mots-clés pour La réconciliation : un mouvement d’espoir ou de culpabilité?
Visages sculptés en bois.

Picking up the Pieces

Ce superbe livre, lancé au Musée en novembre 2019, raconte l'histoire de la création de la Couverture des témoins. (Livre en anglais seulement)

Magasinez avec confiance et conscience à la Boutique.

Couverture d’un livre avec le titre « Picking up the pieces »