Passer au contenu

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté jusqu'au 25 août 2019!

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté

Du 8 juin 2018 au 25 août 2019

A black and white photograph of Nelson Mandela standing in front of a podium. He is smiling and waving.

Photo: The Globe and Mail Inc./Erik Christensen

Détails de l'exposition

Que feriez-vous si vous aviez passé 27 ans en prison à cause de votre lutte pour la liberté? Seriez-vous capable de pardonner à vos geôliers, ou chercheriez-vous à vous venger? Nelson Mandela a choisi le pardon, et il n’a jamais cessé de chercher à bâtir un monde meilleur.

L’exposition Mandela : Lutte pour la liberté porte sur Nelson Mandela et sur le mouvement anti-apartheid qui s’est formé autour de lui. Suivez Mandela dans la clandestinité quand il a été déclaré hors-la-loi, puis rejoignez-le à l’intérieur d’une réplique de la cellule où il a passé 18 ans. Goûtez la joie douce-amère de sa libération, après 27 longues années d’emprisonnement. Enfin, soyez témoin des premières élections démocratiques en Afrique du Sud et découvrez les efforts que Mandela a déployés pour reconstruire une nation déchirée par le racisme et l’injustice.

Explorez ce qui se passait dans les rues à l’époque de Mandela. Voyez les jeunes qui se défendaient contre des véhicules blindés avec des couvercles de poubelle, et découvrez le plan secret destiné à faire évader Mandela de prison. Le soutien à Mandela et à sa cause ne venait pas que d’Afrique du Sud. Écoutez des Canadiens et des Canadiennes qui ont participé à la lutte pour la liberté et l’égalité et constatez par vous-même l’importance de la mobilisation et de la dénonciation.

Mon idéal le plus cher a été celui d’une société libre et démocratique dans laquelle tout le monde vivrait ensemble en harmonie et avec des chances égales. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre et que j’espère accomplir. Mais si nécessaire, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir.

Nelson Mandela, pendant le Procès de Rivonia, 1964

Nelson Mandela sortant de la prison Victor Verster avec sa femme Winnie Mandela le 11 février 1990. Il avait été emprisonné par le régime de l’apartheid pendant 27 ans.

Photo : Graeme Williams

Contre quoi Mandela luttait-il?

Mandela luttait contre l’apartheid, un système de suprématie blanche en Afrique du Sud. Sous l’apartheid, chaque personne était classée dans une de quatre catégories raciales : personnes noires; personnes blanches/européennes; personnes de couleur ou métisses; et personnes indiennes ou asiatiques. Ceux et celles qui ne faisaient pas partie de la population blanche étaient des citoyens et des citoyennes de seconde classe ayant peu ou pas de pouvoir politique. Des lois contraignantes régissaient tous les aspects de la vie des gens, définissant les endroits où ils pouvaient habiter et travailler, où ils pouvaient se rendre, et limitant leur accès à l’éducation, aux soins de santé et aux autres services sociaux.

Mandela s’est opposé à l’apartheid et a appelé tous les Sud-Africains et toutes les Sud-Africaines à se rebeller avec lui. Bien qu’il ait été arrêté et emprisonné pendant 27 ans en raison de son combat pour la liberté, Mandela n’a jamais abandonné la lutte ni cédé à la haine. Il se battait contre l’apartheid, mais il se battait aussi pour une chose : un monde meilleur, dans lequel on respecte la liberté, la justice et la dignité pour tous et toutes. Avant même sa libération en 1990, Mandela avait entrepris des négociations avec le gouvernement pour mettre un terme à l’apartheid. Grâce à ces négociations, il a contribué à prévenir une guerre civile sanglante. Par la suite, Mandela est devenu le premier président d’Afrique du Sud élu démocratiquement.

Slideshow

  • Des étudiants se protégeant contre les balles tirées par la police pendant les émeutes de Soweto, 16 juin 1976. Ces émeutes ravivent le mouvement de résistance en Afrique du Sud et à l’étranger.

    Photo : Dr. Peter Magubane
  • Livrets de contrôle, aussi appelés passeports intérieurs, 1980–1985. Les membres de la population noire sud-africaine doivent avoir des livrets comme ceux-ci sur eux en tout temps. Ces livrets définissent les endroits où les gens peuvent habiter et travailler, et les gens doivent les faire signer par leur employeur tous les mois.

    Collection du MCDP; photo : John Woods
  • Hugh Extavour, Diana Braithwaite, Faith Nolen et Maurice Gordon (de gauche à droite) en spectacle au festival des arts contre l’apartheid, à Toronto, 1986. Des Canadiens et des Canadiennes de différents horizons participent à la lutte. Ils boycottent les produits sud-africains, tiennent des rassemblements et utilisent la diplomatie pour protester contre les injustices de l’apartheid.

    Photo : Margie Bruun-Meyer
  • Oliver Tambo, président du Congrès national africain, en exil (1960–1990) avec le premier ministre Brian Mulroney, 1987. Oliver Tambo a visité le Canada pour renforcer le soutien pour la lutte anti-apartheid.

    Photo : La Presse Canadienne, Chuck Mitchell
  • Des gens faisant la queue pour voter, 1994. Les gens attendent des heures pour pouvoir déposer leur bulletin de vote. La plupart d’entre eux n’avaient encore jamais eu le droit de voter.

    Photo : Getty Images, Gallo Images, Raymond Preston
  • Nelson Mandela déposant son bulletin de vote, Inanda Natal, Afrique du Sud, 1994. À 75 ans, Mandela devient le premier président d’Afrique du Sud élu démocratiquement.

    Photo : Getty Images, Peter Turnley

Un homme, de nombreuses voix

Le courage de Mandela est inspirant et son histoire est remarquable, mais il n’était pas seul dans sa lutte contre l’apartheid. En Afrique du Sud et ailleurs dans le monde, son exemple a inspiré des gens qui comprenaient que la liberté ne serait possible en Afrique du Sud que si un grand nombre de personnes agissaient. En Afrique du Sud, beaucoup de personnes sont mortes dans la lutte pour la liberté. Ici au Canada, beaucoup de gens se sont mobilisés contre l’apartheid, lançant des appels au boycottage contre le régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Nous avons invité des gens à passer 27 minutes dans une pièce de dimension semblable à la cellule dans laquelle Mandela a passé la plupart de son temps en prison. Découvrez comment cette expérience a changé leur perspective sur la lutte de Mandela pour la liberté.

Video:

L’exposition Mandela : Lutte pour la liberté nous parle d’un homme, mais aussi des nombreuses personnes qui se sont unies pour s’opposer au racisme et à l’injustice.

L’exposition Mandela : Lutte pour la liberté sera en montre dans la galerie du niveau 1.

Lutter contre l’apartheid avec des affiches

Beaucoup des affiches anti-apartheid étaient sérigraphiées, cette méthode d’impression se caractérisant par une esthétique populaire. Les messages de ces affiches, publiées en Afrique du Sud et ailleurs dans le monde, trouvent encore écho aujourd’hui auprès des gens qui continuent de lutter pour la liberté. Créez votre propre affiche!

A fist and a map of Africa with Posters for Freedom written on it

.

Elle incite à se poser des questions importantes :

Comment réagir face à l’injustice?

Comment guérir après une violation des droits de la personne?

Comment le passé influence-t-il le présent?

L’exposition a été réalisée en collaboration avec l’Apartheid Museum de Johannesburg, en Afrique du Sud. Parmi les prêteurs ayant contribué à l’exposition, il y a le Robben Island Museum et Zapiro.

Le Musée remercie la Fondation Asper, le Groupe Banque TD, Air Canada et Voyage Manitoba pour leur appui à l’exposition.

.