Passer au contenu

En savoir plus

Mandela : Lutte pour la liberté prolongée jusqu’à la fin de l'été 2019!

En savoir plus

La première exposition en plein air du MCDP ouvre à Winnipeg et à Ottawa

Étiquettes

Détails du communiqué

For immediate release

Des portraits choisis illustrent 100 ans de lutte pour les droits de la femme

Une nouvelle exposition en plein air illustre 100 ans de lutte pour les droits de la femme au moyen de portraits de Canadiennes courageuses, allant de Nellie McClung à Adrienne Clarkson, qui ont fait tomber des barrières fondés sur le sexe.

L'exposition Laissez-les hurler : 100 ans de lutte pour les droits de la femme a été créée par le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) en collaboration avec Bibliothèque et Archives Canada (BAC). Elle commence demain au parc du Festival du Voyageur, à Winnipeg, et met en vedette une douzaine de reproductions de portraits tirés pour la plupart de la collection de BAC, y compris des photographies par des artistes de renom comme Yousuf Karsh, Barbara Woodley et Bryan Adams. Neuf des portraits sont également installés sous le pont de la rue Bank, à Ottawa, pour que les gens qui patinent sur le canal Rideau (quand les conditions le permettent) puissent les voir.

L'année 2016 marque le 100e anniversaire de l'obtention du droit de vote des femmes au Canada, en commençant par la province du Manitoba. Le nom de l'exposition vient d'une célèbre citation de Nellie McClung qui a dit : " Ne jamais battre en retraite, ne jamais s'expliquer, ne jamais s'excuser – faites ce qu'il y a à faire et laissez hurler les autres. "

À Winnipeg, l'exposition commence demain au parc du Festival du Voyageur. L'accès à l'exposition est compris dans le prix d'entrée du Festival. Les membres du Musée reçoivent une réduction de 15 % sur les laissez-passer achetés aux bureaux du Festival du Voyageur (233, boulevard Provencher). Après le Festival, l'exposition sera réouverte au public à partir du 8 mars au même endroit, soit sur la paroi extérieure du Fort Gibraltar.

Le président-directeur général du MCDP, John Young, signale que les histoires des femmes mises en valeur dans l'exposition montrent les progrès réalisés dans le domaine des droits de la femme au Canada depuis que les suffragettes ont gagné leur combat pour le vote il y a 100 ans.

" Ces portraits brossent le tableau d'une lutte qui n'a pas connu un succès total tout d'un coup, mais qui a progressé par bonds – parfois séparés par des décennies – et qui n'est encore pas terminée ", a mentionné John Young pendant une conférence de presse tenue aujourd'hui devant l'exposition au Fort Gibraltar. Il était accompagné du premier ministre Greg Selinger, du maire de Winnipeg Brian Bowman et d'organisateurs du Festival du Voyageur.

Un cadre-photo vide rappelle aux visiteurs et aux visiteuses qu'il reste du travail à faire. Les gens peuvent montrer leur soutien pour les droits de la femme en se plaçant dans l'image pour prendre leur photo et en la partageant avec le mot-clic #LaissezLesHurler.

On peut également visionner l'exposition Laissez-les hurler sur le site Web du MCDP et sur l'appli mobile du Musée, qui comprend des dispositifs d'accessibilité pour les personnes malvoyantes. L'appli peut être téléchargée gratuitement (cherchez " Musée canadien pour les droits de la personne ") à partir du App Store ou de Google Play.

De plus, le jeu " Géo-connexions " en ligne, développé pour accompagner cette exposition, explore des moments et des lieux liés aux leaders canadiennes en vedette dans Laissez-les hurler. Un autre jeu en ligne pose la question : " Quelle défenseure des droits de la personne êtes-vous? " et associe les joueurs et joueuses à l'une de cinq femmes de l'exposition.

" Cette exposition nous permet de nous remémorer des moments importants de la lutte pour les droits des femmes au Canada, fait remarquer Guy Berthiaume, bibliothécaire et archiviste du Canada. Grâce à ces portraits de femmes exceptionnelles, nous avons l'occasion de réfléchir collectivement aux questions liées à l'avancement des droits des femmes. "

Personnes-ressources – médias

Maureen Fitzhenry

Relations avec les médias